Vidéo. À Taïwan, l’armée simule une invasion chinoise pour montrer sa capacité de résistance

·1 min de lecture

Face aux menaces croissantes de Pékin, qui n’exclut pas le recours à la force pour “réunifier” la Chine et Taïwan, l’armée taïwanaise a procédé, début janvier, à des exercices militaires ambitieux. Ces derniers, auxquels The Daily Telegraph a pu assister, comprenaient notamment une simulation d’invasion chinoise en milieu urbain.

“O’Donoghue’s, le pub irlandais local, a été le premier bâtiment à tomber lors de l’assaut sur une petite ville du sud de Taïwan, dans un concert assourdissant d’explosions et de tirs”, relate The Daily Telegraph, tandis que “le Reebark Coffee, un café ressemblant à Starbucks, disparaissait dans le même nuage de fumée rouge que le pub”.

Cette simulation de combats dans des rues factices s’inscrit dans un ensemble d’exercices militaires organisés la première semaine de janvier dans la ville de Kaohsiung, au sud de Taïwan. Une démonstration de force qui survient “alors que la Chine voisine se montre de plus en plus insistante dans ses menaces d’invasion”, souligne le quotidien britannique.

À lire aussi: Tensions. Pékin déclare ne pas “renoncer à l’usage de la force” pour reprendre Taïwan

En effet, Pékin a envoyé “plus de 950 avions de combat” dans la zone d’identification de défense aérienne de Taïwan durant l’année écoulée, rappelle Nicola Smith, correspondante du Telegraph en Asie. Et si les spécialistes ont longtemps considéré que la Chine n’avait pas la capacité “de relever le défi herculéen d’une invasion et d’une occupation de cette île montagneuse, où les plages propices à un débarquement sont rares”, les investissements militaires massifs du régime chinois ces dernières années ont changé la donne.

Équipe “invasion”

Dans ce contexte de tensions accrues, l’armée taïwanaise a donc mis les bouchées doubles sur ses exercices militaires annuels. Deux brigades se sont affrontées, “une jouant l’équipe d’‘invasion’ rouge, l’

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles