Les Victoires de la Musique, un pas de plus vers la représentation de la diversité ?

Yann Bertrand
·1 min de lecture

Aya Nakamura dans la catégorie reine, Yseult et Lous And The Yakuza parmi les Révélations. Mine de rien, pour la dernière nommée: "Avoir trois femmes noires, ce n'est jamais arrivé dans l'histoire de la musique française ! Mais on est obligé de se rendre compte que trois femmes, c'est déjà beaucoup (rires)".

La jeune Belge Lous And The Yakuza, révélée aux Trans Musicales 2019,un album en poche, n'en revient toujours pas d'être acclamée ici, en France, avec son univers fort et inclassable. Elle l'affirme haut et fort : "Il faut changer le monde pour changer la musique, l'art n'est qu'un reflet du monde".

Le peuple français se dit que je peux représenter leur musique... Pour moi c'est fou !

Lous And The Yakuza

Autre voix forte des Révélations, Yseult. Très engagée, elle ne s'en cache pas, les cérémonies comme les Victoires de la Musique, elle n'a jamais vraiment regardé : "Je n'avais pas de modèle, pas de personne à qui m'identifier".

Ma couleur de peau est politique, mes cheveux sont politiques, ma corpulence est politique

Yseult

Dans un pays qui a du mal parfois à questionner la couleur de peau ou le genre, l'industrie musicale n'est pas en avance pour autant. Pour la deuxième fois en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi