Les Victoires de la musique 2020 n'échappent pas aux polémiques malgré la réforme engagée

franceinfo Culture avec agences

Manque de diversité chez les artistes, ou encore coup porté à certains genres musicaux : la 35e édition des Victoires de la musique, qui se déroule vendredi 14 février, s'accompagne une fois encore de quelques fausses notes. Cette année est pourtant celle d'une petite révolution pour la cérémonie des Victoires de la musique. Les organisateurs semblent avoir entendu les critiques des dernières années et ont engagé des bouleversements.

Un nombre de catégories ramassé

D'abord, le nombre de catégories a été réduit à huit seulement au lieu de treize l'an passé. Désormais, les étiquettes par genre musical (rock, rap, électro, world etc), sources de polémiques, ont été écartées au profit des seules catégories reines: Artiste masculin, Artiste féminine, Album de l'année, Album révélation, Chanson originale, etc.

L'idée était d'avoir une meilleure "lisibilité", résume Romain Vivien, président des Victoires de la musique. "Nous voulions éviter de catégoriser les artistes, et puis le public ne s'y retrouvait pas forcément. C'était aussi une demande d'artistes, qui nous disaient: on veut concourir avec tout le monde", poursuit le patron de l'évènement.

Autre nouveauté : tous les artistes nommés, et non pas uniquement les lauréats, interprèteront cette année un titre live et en direct durant la (...)



Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi