Victimes d'attentat, un comprimé pour oublier ?

France 2

Imaginez : un simple comprimé pour effacer de votre mémoire le pire de vos souvenirs. Scénario de science-fiction ? Non, ce sera peut-être bientôt la réalité. Après les attentats du 13 novembre 2015, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a décidé d’expérimenter un protocole révolutionnaire : celui d’un chercheur canadien persuadé d’avoir trouvé le remède miracle pour atténuer la force des "mauvais souvenirs" !

Un essai unique au monde, sur 200 patients

"Envoyé spécial" a obtenu l’autorisation exceptionnelle de suivre toutes les étapes de cet essai clinique unique au monde : 200 patients, victimes de stress post-traumatique, y ont participé pendant un an. Comme Lou, qui a vécu l’enfer du Bataclan le 13 novembre 2015 ; Max, qui a assisté, impuissant, à la mort d’une inconnue dans ses bras à la terrasse de La Bonne Bière ; ou encore Emmanuelle qui a échappé de peu au camion fou qui a dévasté la promenade des Anglais à Nice le 14 juillet 2016.

Ces trois victimes, submergées par des souvenirs d’une rare violence, ont accepté d’être filmées pendant les six semaines de leur traitement. Le traumatisme va-t-il disparaître de leur mémoire ? Vont-elles se libérer de leurs angoisses et cauchemars ? Réussir à retrouver une vie normale ?

Un reportage de Perrine Bonnet, Matthieu Rénier et Benoît Sauvage.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Infanticide de Berck : Fabienne Kabou condamnée en appel à quinze ans de réclusion criminelle
VIDEO. Attentat dans le métro de Londres : "Tout ce que j'ai entendu c'est un grand boum", raconte un témoin
VIDEO. Alain Brunet, le psy qui voudrait effacer les traumatismes avec une pilule
Les conditions de détention de Salah Abdeslam légèrement assouplies
VIDEO. Opération Sentinelle : un nouveau dispositif "plus flexible, plus mobile, moins anticipable", selon la ministre des Armées