Des victimes du cybercasse de Gatehub se retournent contre la plateforme de cryptomonnaies

·1 min de lecture

Près de deux ans après le hack de Gatehub, qui s’était soldé par la disparition de l’équivalent de 9,5 millions d’euros, des victimes demandent la mise en cause de la plateforme de gestion de cryptomonnaies.

Est-ce un tournant dans l’affaire Gatehub, le plus gros cybercasse suivi par la justice française ? Trois victimes de cet incroyable piratage, sur les 207 recensées par une source non officielle, viennent d’appeler à reconsidérer le statut de la plateforme de gestion de cryptomonnaies Gatehub. Une mise en cause arrivée à la fin mars sous la forme d’une dénonciation de faits nouveaux sur le bureau du juge d’instruction Pascal Latournald, en charge de l’information judiciaire.En juin 2019, la plateforme fondée en 2015, qui permet aux internautes d’échanger des Ripple, bitcoins ou autres cryptoactifs, s’était fait braquer l’équivalent de 9,5 millions d'euros par des hackeurs. Selon nos informations, les trois victimes pointent par l'intermédiaire de leur avocat, Me Romain Chilly, deux manquements susceptibles d'avoir pu précipiter le cybercasse. Elles s’interrogent tout d’abord sur les mesures de sécurité mises en œuvre par Gatehub. Loin d’être une attaque informatique sophistiquée, le piratage des comptes de plus de 18 000 utilisateurs de la plateforme trouve sa source, selon l’enquête, dans le simple hack du compte d’un informaticien de l’entreprise sur Github, un service web de gestion de développement de logiciels.Confessions (inattendues) d'un hackerUne faille...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi