Les victimes 1648 et 1649 du 11-Septembre officiellement identifiées

Elles sont 2 753, au total à avoir péri dans les attentats du 11-Septembre. Autant de victimes, pompiers, employés dans les Tours jumelles ou encore passagers des commandos d’Al-Qaida… dont les noms s’affichent désormais au Mémorial 9/11 de New York. Mais sur cette terrible liste, beaucoup de personnes manquent encore à l’appel. Parce que les restes de leurs corps étaient en trop mauvais état, les autorités n’ont pu immédiatement identifier tous les disparus

Mais 22 ans après la tragédie, les progrès de la science et des techniques d’analyses ADN ont permis de rendre leur nom à deux d’entre eux, les victimes numéro 1648 et 1649. La mairie de New York a annoncé la nouvelle le week-end dernier, à la veille du triste anniversaire des attentats, rapporte CNN.

À lire aussi 11-Septembre : le mystère de "l'homme qui tombe" demeure

L’homme et la femme, dont les noms n’ont pas été rendus publics à la demande de leurs familles, sont les premières victimes identifiées en deux ans. Dans son communiqué, la mairie explique que l’homme a pu être identifié grâce à des restes retrouvés en 2001. L’ADN de la femme, de son côté, avait été récupéré sur des restes datant de 2001, 2006 et 2013.

Les avancées de la science aident les enquêteurs

Peu après les attentats, les proches de victimes avaient fourni aux autorités des objets pouvant contenir l’ADN de disparus, dans l’espoir de retrouver leur trace parmi les 22 000 parties de corps récupérées sur place. Une mission qui se poursui...


Lire la suite sur ParisMatch