Victime de violences conjugales, Charlotte a lancé un comité de soutien pour libérer la parole

·1 min de lecture

Après avoir subi pendant de nombreuses années des violences conjugales de la part de son ex-mari, Charlotte, 26 ans, a créé un comité de soutien pour que la parole se libère à Pont-Audemer dans l'Eure. La jeune femme s'est confiée au micro d'Olivier Delacroix dans La libre antenne et a raconté son long chemin de croix qui l'a menée des violences conjugales au divorce, puis à l'engagement pour les autres femmes, victimes comme elle de violences, via un comité de soutien qui organisera sa première réunion le 19 novembre.

"J'ai connu des violences conjugales pendant plusieurs années. Ça a été très compliqué pour moi de trouver du soutien et de l'aide. Ça a commencé tôt, j'avais ma fille avec moi, j'ai rencontré un jeune homme lors d'une soirée. Tout commençait bien. Et puis au bout de deux ou trois mois : une première dispute qui part en gifle. Il claque la porte et revient avec un bouquet de fleurs. Il s'excuse en disant que ça ne recommencera jamais. Et ça recommence. Ça ne s'arrête pas. On prend une habitude, malheureusement.

>> Ecoutez le témoignage de Charlotte en intégralité ici

Je n'arrivais pas à détecter quand ça allait se produire. Cela pouvait être à cause d'un café qui n'était pas chaud le matin. C'était imprévisible. C'est lié à la jeunesse difficile qu'il a pu avoir. Il a perdu son frère. Il a connu des conflits familiaux. Sa maman aurait dû lui faire voir un psychologue quand il était petit. Il était en détresse et malheureusement il a dû avoir un problème ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles