Victime de trois erreurs de diagnostic, il subit une horrible amputation et reçoit une nouvelle dévastatrice

Il est la victime d'une terrible erreur médicale. Au Royaume-Uni, un père de famille de 45 ans a dû se faire retirer le pénis suite à trois erreurs de diagnostic largement évitables. Tout commence en 2021. Après avoir constaté que la peau de son pénis avait une texture étrange, Gavin Brooks s'est rendu à l'hôpital militaire de sa région. "La meilleure manière de le décrire, ce serait une petite bague de peau dure sur le prépuce, explique-t-il à SWNS. La peau connectée au prépuce se cassait et saignait et ça me faisait mal quand j'urinais. Je savais que ce n'était pas normal et qu'il fallait que je me fasse examiner."

À l'hôpital, les médecins lui ont diagnostiqué une verrue génitale et lui ont donné le traitement en conséquence. Mais après trois semaines, Gavin n'a vu aucune amélioration. Il est donc retourné à l'hôpital par deux fois et s'est fait diagnostiquer une mycose, jusqu'à ce qu'un médecin finisse par lui prescrire une biopsie. En a résulté un terrible diagnostic : Gavin souffrait d'un cancer du pénis avancé, au point que les médecins n'ont eu d'autre choix que de lui en retirer une partie. "Je l'ai appelé le 'Frankenweiner', confie-t-il avec humour, en référence au monstre Frankenstein. Lorsque je me suis réveillé à l'hôpital, j'avais si peur de ce à quoi ressemblait mon pénis. Comme il était couvert de bandage et d'un cathéter, je n'ai pas pu voir avant que tout soit enlevé."

"Si j'avais été diagnostiqué plus tôt,

(...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Couple porté disparu dans les Deux-Sèvres : cette grosse somme en liquide que le jeune homme avait sur lui
Disparition de Delphine Jubillar : cet autre couple en crise sur lequel les enquêteurs n'ont pas ménagé leur peine
Elle pensait avoir la maladie de Lyme mais avait en réalité oublié son tampon depuis deux ans
Elle s'apprêtait à fêter dignement le passage à la nouvelle année, son voisin en avait décidé autrement
TÉMOIGNAGE. "Je suis payée par des épouses pour tester la fidélité de leur mari"