Victime d'une allergie au boulot, elle se fait virer par sa chef

Facebook - Danielle Duperreault 

Parce qu'elle a fait une allergie au travail, Danielle Duperreault a été virée d'un magasin Urban Planet.

La Canadienne a raconté sa mésaventure sur les réseaux sociaux et au Sun. Une initiative payante puisque la directrice générale de la marque l’a contactée pour s’excuser.

“Bonne chance”

Deux mois après son embauche dans un magasin de Saskatoon (Canada), Danielle a vécu un véritable calvaire. Alors qu’elle était en pause, la jeune femme a été prise de vomissements et de gonflements. Sa chef, présente sur place, ne l’a pas aidée. Danielle a appelé une ambulance pour être conduite le plus rapidement possible à l’hôpital.

Sa responsable lui a tout de même envoyé un message en lui souhaitant  “bonne chance”. Pour Danielle, il ne fait pas de doute : les poivrons sont la cause de cette crise. Elle y est allergique depuis de nombreuses années. Elle s’était déjà sentie mal une première fois au travail à cause de ce produit. Sauf que quand cela était arrivé, elle avait pu réagir vite en sortant son EpiPen pour s’injecter un anti-allergène. “Ça s'est déroulé dans le calme et je suis allée à l'hôpital”, a-t-elle raconté au quotidien.

“On t'enverra par courrier ta dernière paie” 

Danielle ne s’attendait pas, après cette deuxième crise, recevoir un message de sa responsable pour la remercier de ses services. “Salut, je t'ai remplacée pour la semaine et malheureusement je ne te mettrai plus au planning. On t'enverra par courrier ta dernière paie. Prend soin de toi et je te souhaite plein de bonnes choses".
“J'ai l'impression d'avoir été congédiée parce que c'est ma deuxième réaction allergique”, a-t-elle écrit sur Facebook. Ce post lui a valu de nombreux messages de soutien. 18.000 partages plus tard, la directrice de la marque l'a contactée pour s'excuser et lui promettre de l'aider dans ses démarches pour trouver un nouveau job.