Vice-présidents, questeurs... Quels sont les privilèges des postes clés de l'Assemblée ?

Des postes éminemment politiques, mais aussi très confortables. Depuis mardi, le bureau de l'Assemblée nationale se réunit pour répartir les postes clés du palais Bourbon, comme les vice-présidents, les questeurs, ou les présidents de commission . De quels avantages bénéficient ceux qui ont été désignés ?

Un grand hôtel particulier avec jardin et vue sur la Seine

En accédant à la présidence de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet  multiplie par deux sa rémunération de députée. Elle passe de 7.230 euros à 14.500 euros bruts par mois. Cette nouvelle position lui permet de résider dans le somptueux hôtel de Lassay, un grand hôtel particulier avec jardin et vue sur la Seine. Et toutes les dispositions qui vont avec : chefs cuisiniers, caves à vin, salles de réception et toujours un chauffeur à disposition, sept jours sur sept, 24 heures sur 24.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

5.000 euros bruts supplémentaires pour les questeurs

Les trois questeurs de l'Assemblée élus mercredi, Marie Guévenoux (Renaissance) et Éric Woerth (Renaissance) et Éric Ciotti (LR), sont tout aussi bien lotis. Ces députés, chargés, entre autres, du bon fonctionnement des finances de l'Assemblée, voient 5 .000 euros bruts s'ajouter à leur indemnité. Et, grâce à ce poste, chacun loge dans un appartement de 400 mètres carrés, à deux pas du palais Bourbon, avec une vaste salle de réception et un maître d'hôtel. Un chauffeur, un secrétaire et un collaborateur supplémentaires sont...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles