Consommer de la viande rouge et des aliments ultra-transformés augmente votre risque de mortalité

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Une consommation élevée d'aliments ultra-transformés n'était pas associée à la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires (Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Selon une récente étude, consommer des aliments ultra-transformés et de la viande rouge est associé à une mortalité plus élevée. Explications.

Pour vivre plus longtemps, mangez mieux. Si la règle est facile, pas toujours simple de savoir vraiment quoi mettre dans son assiette. Aux États-Unis, les chercheurs de l'Université de santé de Loma Linda ont passé au crible de nombreux aliments afin de voir dans quelle mesure ils pouvaient impacter la mortalité.

Dans le détail, les scientifiques ont constaté qu’une consommation élevée d'aliments ultra-transformés et de viande rouge peuvent être des indicateurs de mortalité. Cette étude a été menée sur une cohorte de plus de 77 000 participants. "Il a également pris en compte un large éventail de régimes alimentaires, y compris végétariens et non végétariens. En conséquence, les résultats ont fourni de nouvelles informations sur les aliments ultra-transformés en tant que dénominateur commun de la mortalité chez les végétariens et les non-végétariens", résume déclare Gary Fraser auteur de l'étude et professeur à la Loma Linda University School of Medicine et École de santé publique.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Cette quantité de poisson par semaine vous permet de diviser par 3 les risques d’AVC"

Une hausse de la mortalité

"Notre étude répond à la question de savoir ce qui peut rendre un régime végétarien sain ou malsain. Il semble que la proportion d'aliments ultra-transformés dans l'alimentation d'une personne soit en fait plus importante en termes de mortalité que la proportion d'aliments d'origine animale qu'elle consomme, à l'exception de la viande rouge", assure l’auteur de l’étude. Ces conclusions ont été publiées dans l'American Journal of Clinical Nutrition.

Cette étude met en évidence que les végétariens qui consomment beaucoup d'aliments transformés font face à une augmentation proportionnelle similaire des résultats en matière de mortalité que les non-végétariens adeptes d'aliments transformés. Dans le cadre de cette étude, les scientifiques ont constaté que ceux qui tirent la moitié de leurs calories totales d'aliments ultra-transformés sont confrontés à une augmentation de 14 % de la mortalité par rapport aux personnes qui ne recevaient que 12,5 % de leurs calories totales d'aliments ultra-transformés. Enfin, les chercheurs ont constaté des niveaux élevés de consommation d'aliments ultra-transformés étaient associés à la mortalité liée aux affections respiratoires, neurologiques et rénales comme la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson et la maladie pulmonaire obstructive chronique.

Par contre, une consommation élevée d'aliments ultra-transformés n'était pas associée à la mortalité causée par des maladies cardiovasculaires, des cancers et des pathologies endocriniennes.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Pour éviter la maladie d’Alzheimer, il y a un certain nombre de choses que l’on maîtrise, que l’on peut faire"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles