"Tu veux qu'on t'appelle avant ?" : Alain Marschall perd ses nerfs dans Les Grands gueules

·1 min de lecture

La pilule reste difficile à avaler pour certains. Dès l’allocution d’Emmanuel Macron le 12 juillet dernier, l’évocation du pass sanitaire et de son extension le 9 août a fait grincer des dents. Car les contrôles des entrées dans les restaurants, cinémas, et centres commerciaux… tous ne voient pas cela d’un très bon oeil. Ce mercredi 18 août, la question du contrôle du pass sanitaire par les forces de l’ordre et les employés à l'entrée des magasins, a fait naître un sérieux débat sur le plateau de l’émission Les Grandes Gueules sur RMC. Du haut de ses 20 ans, Louis Boyard, le Président de l’Union national des lycéens (UNL) s’est énervé : “Que des policiers ou n’importe qui viennent nous contrôler, ce n’est pas quelque chose de normal !”. Le représentant des jeunes regrette que ce pass ait été mis en place sans consultation préalable : “Ce sont quelques personnes qui ont décidé ça dans un Conseil de défense, on ne sait pas ce qui est dit, car ce qui est dit dedans est secret !” a-t-il alors lancé aux autres invités.

Il n’en fallait pas plus pour réveiller l’animateur du débat, le journaliste Alain Marschall : “Tu veux quoi ? Tu veux qu’on t’appelle avant ? Tu veux qu’on organise un référendum ?”, s’est-il à son tour emporté. Et alors que Louis Boyard a essayé de s’expliquer, Alain Marschall a continué à lui rétorquer, agacé : “Tu veux qu’on organise un référendum, tu veux qu’on laisse passer dix ou quinze jours ?”. Autour de la table, un invité l’a alors rappelé à l’ordre : “Ce (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - "Arrêtez de me donner des ordres !" : Elisabeth Lévy s'emporte dans L'heure des pros
"C'était un peu violent" - Familles nombreuses, la vie au soleil : une séquence choque les internautes
PHOTO - Madonna et ses 6 enfants : rare portrait de famille pour ses 63 ans
Viol à 12 ans, anorexie... Amélie Nothomb raconte ses blessures
PHOTO - Bixente Lizarazu et son fils Tximista se lancent un incroyable défi : les internautes surpris

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles