"Je veux le contrôle des armes" : le cri du cœur d'une mère dont le fils, rescapé de la tuerie de Las Vegas, est mort dans la fusillade en Californie

franceinfo
Plusieurs personnes qui avaient échappé à l'attaque d'octobre 2017, dans laquelle 58 personnes avaient été tuées, se trouvaient dans le bar où un homme à ouvert le feu mercredi.

Un tireur a tué douze personnes dans un bar à Thousand Oaks, en Californie, dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 novembre. Une tuerie de masse qui était la 307e perpétrée aux Etats-Unis en 312 jours, soit depuis le début de l'année 2018. Un phénomène devenu si omniprésent qu'il frappe parfois plusieurs fois les mêmes Américains. La mère de Telemachus Orfanos, une des victimes de Thousand Oaks, a expliqué à la chaîne ABC que son fils avait réchappé à la tuerie de Las Vegas, qui avait fait 58 morts un an plus tôt. Et a lancé un cri du cœur à l'antenne.

"Mon fils était à Las Vegas avec beaucoup de ses amis, et il est rentré à la maison. Il n'est pas rentré à la maison hier soir", explique la mère de la victime, dont l'interview a été mise en ligne sur Twitter.

"Je ne veux pas de prières, je ne veux pas de pensée [pour son fils]. Je veux le contrôle des armes, et j'espère de tout cœur que personne ne m'adressera plus de prières", poursuit-elle. "Je veux le contrôle des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :