"Je veux que mon île s’unisse en paix" : le plaidoyer d’un ancien prisonnier de guerre nord-irlandais en faveur de la réunification de l’Irlande

Valentin Dunate
·1 min de lecture

Le Royaume-uni est-il toujours "uni" ? Depuis le Brexit et l’accord signé entre Bruxelles et Londres, la question de la réunification de l’Irlande est relancée. Dans ce pays divisé en deux, depuis bientôt cent ans, les Nord-Irlandais ont voté contre le Brexit à 56% et se demandent désormais s’il n’est pas temps de quitter Londres pour rejoindre Dublin et la République d’Irlande. Parmi ces derniers, Martin Mc Keown, membre du parti socialiste républicain, rencontré à Newry, en Irlande du Nord, juste entre Belfast et Dublin.

Tantôt "terroriste", tantôt "combattant de la liberté"

À l’âge de 19 ans, Martin a perdu un bras lors de l’attaque d’une base militaire britannique. Vu d’Angleterre, il est donc considéré comme un terroriste. "C’est comme ça qu’ils me définissent, mais pour moi et mon peuple, je suis un combattant de la liberté", explique ainsi l'ancien activiste sous la pluie, devant l’ancienne caserne britannique qui trône au milieu du village.

"C’est ici qu’ils étaient basés. Les hélicoptères y décollaient toutes les neuf minutes, jour et nuit. Pour nous, c’est un rappel permanent de l’oppression britannique."

Martin Mc Keown

à franceinfo

Pourtant, ces militaires ont quitté les lieux en 1998 après un conflit de trente ans entre unionistes et nationalistes, qui a fait près de 3 500 morts. Depuis l’accord du "Vendredi Saint", les Nord-Irlandais sont (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi