"On veut juste travailler": à Paris les restaurateurs s'arrangent avec les règles pour rouvrir

·2 min de lecture

A Paris, certains restaurateurs ont du mal à se plier à toutes les règles du gouvernement concernant l'ouverture des terrasses. 

"Trottoir trop réduit par les tables, trop de personnes regroupées": dans le quartier animé d'Oberkampf à Paris, les violations, mineures ou plus graves, aux règles des terrasses éphémères apparaissent à tous les coins de rue, mais lors d'une visite samedi après-midi, la médiatrice de la ville a préféré ne pas sanctionner.

Le gérant d'un bar restaurant épinglé, la Place Verte, concède quelques manquements. "On essaie de faire au mieux avec intelligence", "mais je ne peux pas non plus demander à tous mes clients s'ils ont fait un PCR", ironise-t-il après le passage des agents de sécurité et de médiation de la Ville de Paris, qu'a accompagnés quelques heures une journaliste de l'AFP.

"J'ai 25 employés et une perte de deux millions d'euros sur l'année. On veut juste travailler aujourd'hui, donc on dialogue sans opposition", explique le patron affairé derrière son bar pour servir la vingtaine de clients en terrasse.

Il lui est reproché une table de huit personnes: "on les a séparées en deux tables de quatre et écartées", poursuit-il. Les averses glaçantes ont aussi poussé les clients sous le auvent, où ils se retrouvent un peu trop serrés.

Mais "ce n'est pas naturel pour un barman de faire la police", défend le président du syndicat patronal des indépendants de l'hôtellerie restauration, Pascal Mousset, invité à cette tournée de la brigade. "C'est parfois compliqué de faire partir les gens à 21h".

"Déjà cool d'être ouvert"

Pas plus de six par table, gestes barrière, jauge à 50% de la capacité originale des restaurants, fermeture 21h pour l'instant, une terrasse installée sur des places de parking ou sur le trottoir en laissant un passage pour les piétons et un système d'évacuation si le caniveau est bouché, mais sans toit,(...)


Lire la suite sur Paris Match