« Veuillez m’appeler Britney Spears » : quand une réunion en visio déraille

Source AFP
·1 min de lecture
La réunion sur Zoom du conseil local de Handforth est devenue virale sur Internet (photo d'illustration).
La réunion sur Zoom du conseil local de Handforth est devenue virale sur Internet (photo d'illustration).

C'est l'histoire d'une réunion en visioconférence sur Zoom d'une collectivité locale anglaise qui est devenue virale sur Internet. Entre insultes et expulsions, le conseil local de la petite ville de Handforth, comptant 6 000 habitants dans le nord-ouest de l'Angleterre, qui s'est réuni le 10 décembre, a tourné au pugilat. Diffusé sur Internet, l'enregistrement de la réunion a déjà été visionné par des millions de personnes, les Britanniques s'entichant surtout d'une des personnalités centrales de la réunion : Jackie Weaver, greffière venue « aider » les élus.

La cause ? Sa réaction lorsque le président du conseil, Brian Tolver, s'est présenté lui-même comme « greffier » : « Le président s'est simplement déclaré greffier et en a informé tout le monde », a-t-elle alors déclaré. « Il n'y a aucun moyen de l'empêcher de se déclarer greffier. Veuillez dorénavant m'appeler Britney Spears. » Jackie Weaver ne s'est pas arrêtée en si bon chemin, finissant par expulser ledit président de la réunion Zoom après qu'il a refusé de reconnaître sa légitimité en s'écriant : « Vous n'avez aucune autorité ici, Jackie Weaver. »

Festival de memes

La greffière est rapidement devenue la coqueluche du Twitter britannique, les internautes se lançant dans l'invention de memes diverses et variés, parfois réunis sous le hashtag #JusticeForJackie. On peut par exemple y voir Jackie Weaver assimilée à « Disaster Girl », cette petite fille à l'air heureuse devant une maison qui brûle, ou bi [...] Lire la suite