Versement record de l'ancien patron de Volkswagen, le coup de gueule Breton, un hamac sur Airbnb... le Flash éco du jour

·1 min de lecture

Le chiffre du jour, c’est 11 millions d’euros. C’est la somme que va verser Martin Winterkorn, l’ancien patron de Volkswagen, à son ancien employeur, pour son implication dans le dieselgate. Cet accord à l’amiable constitué au cours d’une réunion du conseil de surveillance du constructeur allemand et vaut pour les "dommages et intérêts pour manquements" commis par l’ancien PDG dans l’exercice de ses fonctions. Pour rappel, il avait démissionné en 2015 lorsque scandale avait éclaté au grand jour. En tout, c’est plus d’un milliard d’euros que Volkswagen a réclamé à ses anciens dirigeants ainsi que ses assureurs. Ces derniers devraient verser entre 200 et 500 millions d’euros, selon les informations de médias allemands.

Le coup de gueule du jour est poussé par Nil Caouissin. Ce militant de l’Union démocrate bretonne, numéro deux de la liste pour les élections régionales qui se tiendront les 20 et 27 juin, en a assez de voir les résidences secondaires fleurir dans sa région. Il a donc publié un manifeste pour "le statut de résidence en Bretagne". Il espère pouvoir imposer aux futurs acheteurs immobiliers de devoir prouver qu’ils ont résidé une année complète dans la localité où ils souhaitent acheter. La Bretagne compte "250.000 logements vides neuf mois sur douze", regrette le militant, et lèse de nombreux travailleurs, qui ne font pas le poids face à des retraités aisés, pour acquérir un logement.

Le geste écolo et altruiste du jour des Français. Dans un sondage Ifop réalisé pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le projet de loi Grand âge pourrait être présenté "dans le courant de l'été" au Conseil des ministres
Blanchiment d'argent sur fond de rénovation énergétique : quatre mises en examen
Fiscalité internationale : Bruno Le Maire prévoit un "combat difficile" pour convaincre la Chine
Sur eBay, le prix d'un nugget de poulet s'envole à plus de 100.000 euros
La France ouvre une enquête sur le patrimoine du gouverneur de la banque centrale libanaise

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles