Vers une interdiction de l’huile essentielle de lavande, possiblement classée "toxique" ?

·3 min de lecture
L'huile essentielle de lavande soigne de nombreux maux du quotidien

Une nouvelle réglementation européenne pourrait conduire à l’interdiction de l’huile essentielle de lavande en raison de sa possible toxicité.

Contre l’anxiété, l’insomnie ou la douleur… les vertus de l’huile essentielle de lavande sont vantées dans de nombreuses études scientifiques. Pourtant, ce produit d’origine naturelle pourrait se retrouver menacé. Des panneaux "Lavandes en danger" fleurissent dans la Drôme, le deuxième département en termes de production française. Les producteurs de lavande alertent sur une réglementation européenne qui pourrait classer cette huile essentielle comme produit toxique et donc rendre impossible toute activité.

Vidéo. Guérissez votre insomnie avec un baume somnolent

Les dessous de l’affaire

À l’origine de l’affaire, le Pacte vert et la décision de la Commission européenne d’aller "vers un environnement exempt de substances toxiques". D’ici la fin de l’année 2022, l’exécutif européen doit présenter une révision du règlement relatif à la classification, à l’étiquetage et à l’emballage des substances (CLP). Les huiles essentielles devraient alors être conformes à ces normes en tant que produits finis mis sur le marché, mais aussi lorsqu’elles entrent dans la composition de produits cosmétiques.

Alain Aubanel, président du Syndicat des plantes à parfum, aromatiques et médicinales de France (PPAM), explique à France 3 Auvergne-Rhône-Alpes que la réglementation demande une analyse chimique au niveau moléculaire. Or, "dans nos lavandes, on a plus de 600 molécules. Donc, à chaque fois qu’une molécule sera dans le collimateur de Bruxelles, automatiquement la plante sera balayée."

Un produit toxique, vraiment ?

Le producteur craint que par principe de précaution, les huiles essentielles soient considérées comme "cancérigènes, perturbateurs endocriniens, non biodégradables, non-essentielles ou tout simplement jugées trop dangereuses et donc restreintes, voir interdites". Il redoute également qu’une mention obligatoire, indiquant que l’huile de lavande peut créer des allergies, dissuade les fabricants de cosmétiques d’utiliser ce produit.

Dans la pratique, nombreux sont les médecins et pharmaciens à conseiller l’usage de cette huile pour traiter les maux du quotidien. "La lavande vraie est une plante médicinale très intéressante pour la prise en charge des troubles de l’humeur, de l’anxiété et des troubles du sommeil, explique le Dr Laure Martinat à Doctissimo. C’est une plante facile d’emploi et sécuritaire qui offre une balance bénéfice-risque très favorable."

Mais comme toute huile essentielle, elle a des contre-indications. Celle de lavande n'est par exemple pas recommandée aux personnes prenant des produits naturels ou médicamenteux à effet anticoagulant et le lavandin ne convient pas aux femmes enceintes dans les trois premiers mois de leur grossesse.

Pour l’heure, le projet de législation de la Commission "n’a pas encore été présenté", tempère Franck Arrii, du service presse de la Représentation de la Commission européenne en France dans Ouest France. "Et il n’est pas prévu qu’on interdise l’huile essentielle de lavande, de thym ou de romarin​", affirme-t-il en précisant que ces inquiétudes sont "infondées" et "prématurées". Affaire à suivre.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles