La Verrière : le site de la MGEN en pleine transformation

Laurent Mansart
La Verrière, ce jeudi. Le chantier de réhabilitation et de reconstruction des bâtiments du site de la MGEN devrait s’achever fin 2019. Il a débuté en août 2016

Le chantier de réhabilitation de l’Institut spécialisé en santé mentale et en gériatrie devrait être achevé fin 2019. Le point sur l’avancée de travaux.


Ils y sont presque. Du moins, les silhouettes du projet commencent à se dessiner. A La Verrière, l’institut MGEN (Mutuelle générale de l’éducation nationale) poursuit sa mutation. Entendez : le chantier de réhabilitation de ce site sis sur 37 ha, commencé en août 2016, a pris une belle ampleur et laisse deviner à quoi ressemblera l’établissement lorsque les travaux seront achevés, normalement à la fin de l’année 2019.

Les pavillons d’origine, construit en 1959, accusant une certaine vétusté, la MGEN a décidé d’investir 100 M€, dont 75 % à sa charge et le reste subventionné par l’Etat, pour remettre au goût du jour cet institut accueillant des pôles de santé mentale, de médecine et de gériatrie. « La grosse spécificité de ce chantier est que nous le poursuivons alors que les patients sont toujours là », souligne Thierry Maugest, patron de l’opération pour le constructeur Spie Batignolles. « Cela se passe bien néanmoins, nous n’avons eu qu’une tentative d’intrusion de la part de l’un d’eux, poursuit-il. Nous organisons régulièrement des visites avec les services de sécurité de la MGEN. »

A l’issue des travaux, les patients ne seront donc plus disséminés dans plusieurs bâtiments mais dans deux unités, l’une pour les adultes, l’autre pour les jeunes. Cette partie, construite en forme de H, sera la première à être livrée en janvier prochain. « Il sera plus pratique, notamment pour les médecins, d’avoir tous les patients regroupés en un seul pavillon, note Thierry Maugest. Et ils bénéficieront bien sûr de toutes les technologies modernes. »

La seconde partie de cette réhabilitation concerne la construction d’un pavillon destiné à la médecine, aux soins de suite et de réadaptation (SSR) et à l’arrivée sur le site de l’Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), créé en 1974 à l’extérieur du parc, (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Yvelines : bientôt des vélos électriques en location dans les grandes villes
SFR : licencié pour avoir refusé de faire des photocopies à la soeur d’un actionnaire
Bougival : le centre européen de musique en plein prélude
Déraillement du RER B : les deux stations rouvriront mi-juillet
Yvelines : des cartes de visite à semer au propre comme au figuré