"Vous verrez, on sera ensemble", Anne Hidalgo veut rassurer sur un rapprochement avec Montebourg

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

 Anne Hidalgo, qui s'est déclarée candidate à la présidentielle le week-end dernier, a fait son premier déplacement de campagne vendredi au Creusot. 

"Arnaud on l'embarquera, vous verrez, on sera ensemble". Au Creusot, pour son premier déplacement de campagne, Anne Hidalgo a voulu rassurer vendredi les militants socialistes, se disant persuadée d'un futur rassemblement avec Arnaud Montebourg, également candidat à la présidentielle.

"On a toujours soutenu Arnaud Montebourg", lui explique Christine Sébille, 65 ans, militante de Châlon, dans une allée de la Foire du Creusot, installée dans le parc de la Verrerie. "Mais en tant que militante de base du PS, notre parti c'est vous, vous êtes notre candidate, donc on est derrière vous, on vous soutient", ajoute-t-elle, même si "j'aime beaucoup Arnaud", ancien élu de Saône-et-Loire.

"Il a des idées", souligne la maire de Paris, qui se garde de critiquer sur ses terres l'ex-ministre socialiste qui s'est déclaré candidat à la présidentielle une semaine avant elle. "Vous verrez, on le retrouvera". Devant la presse, elle précise plus tard avoir "beaucoup d'amitié pour lui". Son entourage se dit aussi persuadé d'un ralliement du chantre du made in France, crédité autour des 3% des voix dans les sondages contre 7 à 9% pour Anne Hidalgo. "Il a voulu marquer son territoire, creuser son sillon, voir si ça prenait".

Gilbert Mitterrand appelle à un rassemblement Hidalgo-Montebourg

Dans une allée, Anne Hidalgo croise Gilbert Mitterrand, le fils de l'ancien président, qu'elle embrasse chaleureusement. Devant la presse, ce dernier ne veut pas donner son choix pour l'élection, mais appelle lui aussi à un rassemblement Hidalgo-Montebourg.

La foule n'est pas nombreuse vendredi à la mi-journée mais tous saluent la candidate qui a choisi cette ville moyenne industrielle et populaire dont le maire est le socialiste David Marti, réélu en 2020,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles