Avec un verre d’alcool par jour, vous perdez un an d’espérance de vie

·1 min de lecture
La consommation excessive d'alcool est responsable d'accidents et de blessures, susceptibles d'entraîner une baisse significative de l'espérance de vie dans les trente prochaines années.

La consommation excessive d'alcool pourrait également faire perdre 1,6 point de PIB chaque année, d'après un rapport de l'OCDE publié ce mercredi.

Maladies, accidents? Les conséquences d'une consommation excessive d'alcool, soit un verre ou plus par jour, font perdre en moyenne près d'un an d'espérance de vie, a démontré l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), dans un rapport publié ce mercredi 19 mai. Avec de tels résultats, l'organisation internationale encourage les pays à « redoubler d'efforts » pour lutter contre ce phénomène. Parmi les leviers d'action, il faudrait limiter la promotion de l'alcool auprès des enfants et favoriser des prix plus élevés.

Au cours des trente prochaines années, l'espérance de vie sera « inférieure de près d'un an (0,9) » en raison des maladies et des blessures causées par la consommation « nocive » d'alcool, développe l'organisme, qui porte sur 52 pays de l'OCDE, de l'Union européenne et du Groupe des 20 (G20). Les huit pays les plus affectés se situent tous en Europe centrale et orientale, avec de 1,4 à 1,8 année d'espérance de vie en moins, Lituanie, Russie et Pologne figurant en tête du classement. À noter que la France se situe juste au-dessus de la moyenne, tandis que la Turquie et Israël apparaissent comme les moins concernés.

À LIRE AUSSI Le vin en canette peut-il vaincre la réticence des Français ?

Un verre par jour, c'est déjà nocif

Il n'y a pas de niveau de consommation d'alcool reconnu scientifiquement comme sans risque pour la santé. Dans le cadre de ce rapport, l'OCDE définit la consommation « nocive » d'alcool comme excédent « u [...] Lire la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :