Verbier Festival : la musique classique à son sommet

C'est dans le magnifique écrin des Alpes Suisses qu'a lieu depuis bientôt trente ans, le Verbier Festival, l'un des plus prestigieux en son genre. Il allie les grands noms de la musique classique et les jeunes élèves musiciens venus du monde entier, avec la musique comme seul langage et étendard.

"Nous avons environ 300 jeunes musiciens entre 15 et 30 ans qui travaillent à Verbier," explique son directeur et fondateur Martin Engström. "Ils viennent tous de différents pays, y compris de Russie et d'Ukraine," renchérit-il. "Nous ne sommes pas aveugles à ce qui se passe autour de nous : nous vivons avec la réalité et nous devons en faire partie," souligne-t-il.

Une pianiste ukrainienne et des compositeurs russes

Un "Concert pour la paix" a ouvert le Verbier Festival, avec des morceaux de compositeurs russes comme ukrainiens, sous la direction du chef d'orchestre italien Gianandrea Noseda et avec la pianiste ukrainienne Anna Fedorova.

"Cette année, être invitée à se produire à l'ouverture du festival signifiait vraiment beaucoup," confie l'artiste. "La musique est une chose à laquelle nous pouvons tous nous raccrocher et qui nous donne de l'espoir et de la force pour traverser ces moments difficiles," estime la jeune femme.

"J'aime la musique de Chostakovitch, de Rodion Shchedrin et de Rachmaninoff et eux-mêmes étaient et sont des gens favorables à la paix, contre la violence, ils n'auraient jamais soutenu ce qui se passe aujourd'hui du côté de la Russie," assure-t-elle.

Place aux jeunes

Le Verbier Festival ouvre de nouveaux horizons et prend de la hauteur en proposant notamment des concerts en altitude avec le Junior Orchestra du festival et sa section cuivre qui a résonné comme jamais à plus de 2000 m d'altitude.

En redescendant à Verbier, le public peut profiter des nombreuses masterclasses organisées dans plusieurs chalets du village, avec les jeunes musiciens de l'Académie du festival.

L'Académie recherche dans le monde entier, les pianistes, violonistes, altistes, violoncellistes et ensembles de musique de chambre déjà formés et les plus prometteurs pour les intégrer à son programme Solistes & Ensembles.

Chaleur africaine

Enfin, les rues de Verbier ont résonné aussi avec une parade de rue et un concert en plein air du groupe Brass for Africa venus d'Ouganda. Une ONG dont les musiciens issus de milieux défavorisés sont aussi professeurs.

"Nous sommes très heureux parce que malgré la différence de musique - car beaucoup de gens ici jouent de la musique classique -, nous sommes venus avec notre style africain et ils l'aiment vraiment," indique Nabakooza Sumayya, joueuse de tuba de Brass for Africa.

"Cela nous donne de plus en plus d'espoir parce que si nos étudiants et nos professeurs voient nos vidéos, ils seront inspirés parce qu'ils viennent du même milieu que nous," estime-t-elle. "Cela leur donne de l'espoir pour l'avenir et c'est tout ce que nous voulons car nous savons que la musique peut créer un avenir meilleur," conclut-elle.

Le Verbier Festival mise en tout cas sur le futur et l'ouverture de la musique classique vers d'autres styles, notamment à travers son programme UNLTD dont fait partie Brass for Africa et les concerts d'altitude.

Il se termine le dimanche 31 juillet.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles