Verbatim. Le Premier ministre cambodgien vise un nouveau record de longévité

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Hun Sen est devenu Premier ministre du Cambodge il y a près de trente-six ans. Le 29 décembre, il a affirmé vouloir occuper ces fonctions dix ans de plus. Un avenir possible vu l’état de l’opposition, que Hun Sen s’est évertué à museler.

<![CDATA[/* ><!]]>*/ “Je pense rester au pouvoir jusqu’à 78 ans, en d’autres termes pendant les dix prochaines années.” Hun Sen Premier ministre du Cambodge

Si un élixir contre l’usure du pouvoir existe, il est peut-être à chercher du côté du Cambodge. Là, l’indéboulonnable Premier ministre Hun Sen, qui fêtera bientôt ses trente-six ans à la tête du petit royaume, a déclaré le 29 décembre ne pas être encore prêt à décrocher, rapporte The Khmer Times. “Pour toute personne souhaitant remplacer Hun Sen, il faudra d’abord remporter les élections”, a-t-il lancé dans une allocution en parlant de lui à la troisième personne.

À lire aussi: Politique. Sam Rainsy et l’impossible retour de l’opposition cambodgienne

Une invitation pour le moins vaine quand on sait qu’il a mis hors course toute forme d’opposition. Son principal adversaire, Sam Rainsy, qui vit aujourd’hui en exil à Paris, a d’ailleurs écopé ce 30 décembre de quatre nouvelles années de prison après avoir été reconnu coupable d’insulte à l’encontre du ministre de l’Intérieur, annonce le quotidien dans un autre article. Et aux

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :