Verbatim. Le PDG de Colonial Pipeline : payer une rançon “était le bon choix pour le pays”

·1 min de lecture

Joseph Blount, patron de l’un des plus grands oléoducs américains a avoué au Wall Street Journal qu’il avait cédé au chantage au rançongiciel et versé 4,4 millions de dollars à un gang de hackers. L’opérateur avait dû fermer les vannes le 7 mai et bloquer la distribution de carburant sur la côte Est pendant six jours.

<![CDATA[/* ><!]]>*/ “Je sais que ma décision [de payer 4,4 millions de dollars de rançon] est très discutable. Je ne l’ai pas prise à la légère. Je dois avouer que ce n’est pas de gaîté de cœur que j’ai vu cet argent atterrir dans les poches de gens comme eux. Mais c’était le bon choix à faire pour le pays.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles