"Il ne serait peut-être pas sorti vivant de la Martinique" : les propos d'un député contre Olivier Véran choquent ses collègues

·5 min de lecture

Jean-Philippe Nilor, député gauche républicaine et démocrate (GDR) de la Martinique est au coeur de la polémique, après des menaces visant Olivier Véran.

La scène était passée inaperçue jusqu'à ce qu'elle soit isolée et publiée sur les réseaux sociaux par plusieurs députés. Elle se déroule mardi 7 septembre à l'Assemblée nationale, lors de la session extraordinaire des questions au gouvernement dédiées à la prorogation de l’état d’urgence sanitaire dans les outre-mer.

"Véran ne serait pas sorti vivant de Martinique"

On y voit et entend à la tribune de l'Assemblée nationale le député de la Martinique Jean-Philippe Nilor (GDR) tenir des propos peu amènes à l'égard d'Olivier Véran. "Je peux vous assurer que le ministre Monsieur Véran, lorsqu'il est venu en Martinique a parlé de croyances magico-religieuses. Je peux vous assurer que si j'avais quelques rudiments de vaudou, il serait peut-être pas sorti vivant de la Martinique", lance à la tribune le député, en référence à la visite d'Olivier Véran au mois d'août sur place. Des menaces qui suscitent l'indignation de plusieurs autres députés.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Des propos scandaleux et irresponsables"

"Ce propos est proprement scandaleux de la part d'un député", dénonce le député LREM Éric Bothorel, quand son collège de la majorité Jean-Charles Colas-Roy pointe du doigt des "propos scandaleux et irresponsables. Quels que soient les désaccords, le débat parlementaire ne peut tolérer les intimidations et les menaces de mort."

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Une communication qui incite à ne pas se faire vacciner"

Dans l'intégralité de son propos, disponible sur le site de l'Assemblée nationale, à partir de 4h59, le député pointe du doigt la stratégie du gouvernement "obnubilé par le taux de vaccination. Je considère que la vaccination n'est pas la seule explication et n'est pas la seule solution. Ce qui se passe c'est qu'il y a une campagne tellement désastreuse et une pédagogie tellement piètre en faveur de la vaccination que ça incite à ne pas se faire vacciner. Quand on vous traite de vaudouiste, quand on dit que c'est parce que nous sommes illettrés qu'on se vaccine pas, qu'on est des adorateurs de la vierge Marie qu'on ne se vaccine pas, ça a été dit par des médias qui vous soutiennent et par des ministres. Je peux vous assurer que le ministre Monsieur Véran, lorsqu'il est venu en Martinique a parlé de croyances magico-religieuses. Je peux vous assurer que si j'avais quelques rudiments de vaudou, il serait peut-être pas sorti vivant de la Martinique", dit le député durant son intervention complète.

Des propos qui font notamment référence aux propos du médecin Hervé Boissin sur LCI le 31 juillet, interrogé au sujet de la vaccination dans les Antilles.

Un médecin pointe du doigt le vaudouisme aux Antilles

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La directrice de l'ARS de la Guadeloupe avait également tenu des propos étonnants sur RTL : "Oui, il y a un mouvement très clairement d'anti-vaccins qui jouent, qui surfent sur les peurs, sur une culture un petit peu aussi de l'approche de santé qui est un petit peu traditionnelle ou magico-religieuse, on va dire, et qui s'en servent pour servir leurs propres intérêts et mettent en danger la Guadeloupe, oui", déclarait-elle.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les propos "provocateurs" à l'égard de la Martinique

Des propos qui avaient à l'époque suscité la colère de plusieurs élus comme Audrey Pulvar, adjointe à la mairie de Paris, ou de la sénatrice PS Victoire Jasmin, qui dénonçait "les propos méprisants et irrespectueux des Drs Hervé Boissin sur LCI et Valérie Denux sur RTL [qui] méritent des excuses publiques à l’égard des populations de la Martinique et de la Guadeloupe. C’est insupportable, irresponsable, provocateur, dangereux", rapportaient nos confrères de La 1ère.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En revanche, nous n'avons pas trouvé de traces des propos attribués par Jean-Philippe Nilor à Olivier Véran. Les menaces du député à l'égard du ministre de la Santé interviennent dans un contexte particulier. Plusieurs soignants dénoncent ainsi les menaces de mort dont ils sont victimes de la part d'opposants au vaccin.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles