Ce ver fossilisé pourrait être l'ancêtre des animaux modernes

Éléonore Solé, Rédactrice scientifique

Pas plus grand qu'un grain de riz ! Telle est la taille d'Ikaria wariootia, un nouvel organisme dévoilé par une équipe de chercheurs américains et australiens. Dans une étude parue dans PNAS, ils retracent la découverte d'un des plus anciens bilatériens identifiés. Il pourrait s'agir du dernier ancêtre de tous les bilatériens, un groupe d'organismes incluant la plupart des animaux modernes. « C'est ce que les biologistes de l'évolution avaient prédit » s'enthousiasme Mary Droser, coautrice de l'étude.

En effet, Ikaria wariootia semble accumuler les critères prometteurs. Il ferait le lien entre la faune de l'Édiacarien, où se regroupent les plus anciens organismes pluricellulaires complexes connus, et le Cambrien puisque c'est au cours de l'Édiacarien qu'a eu lieu la transition entre les formes microscopiques simples et la vie animale complexe. Toutefois, la plupart des fossiles datant de cette période n'ont pas les traits de base des animaux modernes, à l'instar de la différenciation antérieure-postérieure : la tête ne se confond pas avec les fesses.

Vue 3D d'Ikaria wariootia grâce à un scanner laser. © Droser Lab, UCR

Or, la créature de deux à sept millimètres de long dispose de cette différenciation, en plus de la symétrie gauche-droite (dite « bilatérale ») qui caractérise les bilatériens. Des signes qu'il se serait nourri de matière organique suggèrent que sa bouche et son anus étaient reliés par un intestin

Et un dernier critère laisse penser qu'Ikaria wariootia pourrait être l'ancêtre du règne animal : ses capacités sensorielles rudimentaires. Il s'était enfoui dans de minces couches de sable oxygéné au fond de l'océan, à la recherche de matière organique. Cela ne serait pas dû au hasard mais bien à des organes sensoriels primitifs.

L'organisme, scanné en 3D à partir de traces fossilisées, paraît cocher toutes les cases pour être l'ancêtre des animaux modernes. Dont l'humain. « Une fois que nous avons eu les scans 3D, nous savions que nous avions fait une...

> Lire la suite sur Futura