Veolia : le tribunal de Paris ordonne "la suspension de l'opération" en référé, Engie va faire appel

·1 min de lecture

Le tribunal judiciaire de Paris a ordonné vendredi en référé la "suspension de l'opération" d'acquisition par le géant de l'eau et des déchets Veolia des actions de son concurrent Suez détenues par l'énergéticien Engie et de l'OPA à venir de Veolia sur Suez. Cette suspension a été décidée tant que les comités sociaux et économiques (CSE) de Suez et Suez Eau France, à l'origine de la procédure, n'auront pas été "informés et consultés" sur les décisions déjà prises, selon l'ordonnance de référé consultée. Engie a annoncé vendredi son intention de faire appel.

>> À DÉCOUVRIR - Veolia/Suez : une baffe historique pour l’État

Engie va faire appel

Veolia a acquis lundi auprès d'Engie un bloc de 29,9% d'actions de Suez. Les titres lui ont été transférés dès mardi et Engie a reçu le même jour les 3,4 milliards d'euros de la transaction. "Engie va faire appel de la décision", a indiqué un porte-parole du géant de l'énergie, qui ajoute que pour lui, cette ordonnance de référé "n'aura pas d'impact sur la transaction", réalisée lundi avec Veolia.

"A priori cela ne remet pas en cause la transaction mais induit une procédure plus longue", a commenté auprès de l'AFP l'analyste Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque. Franck Reinhold von Essen, secrétaire (CGT) du comité d'entreprise européen de Suez, s'est déclaré auprès de l'AFP "soulagé qu'on puisse avoir la possibilité d'accéder au dossier et d'être informés et consultés si l'OPA hostile devait ar...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles