Veolia s’opposera à toute cession d’actifs stratégiques de Suez contraire à son projet

·1 min de lecture
VEOLIA S’OPPOSERA À TOUTE CESSION D’ACTIFS STRATÉGIQUES DE SUEZ CONTRAIRE À SON PROJET

PARIS (Reuters) - Veolia s’opposera à toute cession d’actifs stratégiques de Suez contraire à son projet industriel, annonce mardi le groupe dans un communiqué.

Ces actifs stratégiques sont les activités de Suez en Espagne, au Chili, aux Etats-Unis dans l'eau, et au Royaume-Uni et en Australie dans les déchets, précise Veolia.

"Veolia considère que la cession de l’un de ces actifs serait expressément contraire au contexte amical dans lequel Suez s’est déclaré prêt à ouvrir un dialogue (...), portant ainsi atteinte à l’intérêt social des deux groupes ainsi qu’aux intérêts de tous les actionnaires de Suez, dont Veolia", peut-on y lire.

Veolia promet de s'y opposer "par tous les moyens de droit".

Réagissant à ce communiqué, un porte-parole de Suez a dit que le groupe continuait de déployer son plan stratégique SUEZ 2030, qu'il juge "fortement créateur de valeur pour les actionnaires et toutes les parties prenantes", et ajouté qu'il poursuivrait "sa stratégie de création de valeur".

Veolia tente depuis plusieurs mois de mettre la main sur Suez, dont il a déjà acquis 29,9% du capital auprès d'Engie, un scénario que rejette farouchement son concurrent.

Les deux géants français des services aux collectivités ont depuis multiplié les procédures sur le front judiciaire en dépit des appels à une solution amicale, émanant notamment du gouvernement français.

Le 17 janvier dernier, Suez a annoncé que son conseil d'administration avait reçu une lettre d'intention des fonds Ardian et Global Infrastructure Partners (GIP) ouvrant la voie à plusieurs scénarios possibles, dont celui d'une offre d’achat sur les actions de Suez, au prix de 18 euros par action, coupon attaché.

(Jean-Stéphane Brosse, Jean-Philippe Lefief, Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)