Les ventes de McDonald's grimpent, la pandémie s'éloigne

·2 min de lecture
LES VENTES DE MCDONALD'S GRIMPENT, LA PANDÉMIE S'ÉLOIGNE

(Reuters) - McDonald's a surpassé jeudi les attentes de Wall Street pour ses ventes au premier trimestre, revenant à un niveau de croissance d'avant-crise grâce à l'assouplissement progressif des restrictions liées à la pandémie dans un certain nombre de ses principaux marchés, à commencer par les Etats-Unis.

Supérieur aux niveaux enregistrés en 2019 avant le début de la pandémie, le chiffre d'affaires mondial du géant de la restauration rapide a augmenté de 7,5% à périmètre comparable sur la période, battant l'estimation moyenne des analystes qui s'établissait à +4,71%, selon les données IBES de Refinitiv.

La progression de la campagne de vaccination aux États-Unis et la distribution de chèques aux ménages dans le cadre du plan de relance de l'administration de Joe Biden ont favorisé un retour de la clientèle dans les restaurants McDonald's.

Le groupe a également mis sur le marché un nouveau sandwich au poulet aux Etats-Unis, en espérant profiter de l'engouement pour ce produit lancé en 2019 par ses concurrents Chick-fil-A et Popeyes.

Les ventes dans les restaurants américains ouverts depuis plus d'un an ont augmenté de 13,6% sur la période, là où les analystes tablaient en moyenne sur une croissance de 9,25%.

Portés par leurs vastes réseaux de livraison et leurs prix compétitifs, les "fast food" ont bien mieux résisté aux restrictions imposées dans le cadre de la lutte contre la pandémie que les autres acteurs de la restauration.

McDonald's affiche pour le premier trimestre une forte croissance de ses ventes au Royaume-Uni, en Australie ou au Canada.

Les ventes en France et en Allemagne, pénalisées par des restrictions plus sévères sur le trimestre, sont restées à la traîne.

Le bénéfice net du restaurateur s'est élevé à fin mars à 1,54 milliard de dollars (1,37 milliard d'euros) ou 2,05 dollars par action, contre 1,11 milliard de dollars un an plus tôt.

(Nivedita Balu à Bangalore, version française Juliette Portala, édité par Jean-Stéphane Brosse)