Ventes d’armes aux Émirats arabes unis : "Une opération à haut risque pour la stabilité du Moyen-Orient"

·2 min de lecture

Andreas Krieg et Sébastien Boussois voient d'un mauvais œil l’accord sur les armes d’un montant de 23 milliards de dollars que les États-Unis ont passé avec les Émirats arabes unis.

Andreas Krieg, professeur assistant au Kings College (Londres)Sébastien Boussois, chercheur en sciences politiques associé à l’ULB (Bruxelles)Le débat sur la vente d’avions F-35 aux Émirats arabes unis par les États-Unis a été hautement politisé à Washington – essentiellement hélas pour de mauvaises raisons. Au nom de la stabilité et de la sécurité régionales, le président élu Biden devrait reconsidérer la vente de telles armes sophistiquées au plus grand perturbateur de la région que sont les Émirats arabes unis.Le 10 décembre dernier, le Sénat américain n’est pas parvenu à bloquer l’accord sur les armes d’un montant 23 milliards de dollars avec les Émirats arabes unis, qui faisait partie intégrante de la stratégie de l’administration Trump pour inciter Abu Dhabi à signer les accords d’Abraham avec Israël. Le débat sur la vente des F-35 aux EAU a été très controversé à Washington. Le refus des sénateurs démocrates de valider la vente d’armes était essentiellement politique, car elle était un nouvel accord transactionnel de plus du président Trump contre lesquels ils se sont toujours offusqués. Ce qui a été largement négligé, c'est que les Émirats, contrairement à l'Égypte, à l'Arabie saoudite ou à d'autres partenaires américains dont le bilan des droits de l'homme est discutable, sont...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Londres met en vente le vaccin anti Covid… grâce au Brexit !Vente du F-35 américain aux Émirats arabes unis : "C'est l'Iran qui se trouve dans le collimateur, pas Israël"Moustapha Safouan, entre Orient et Occident : un psychanalyste dans le siècleBientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?