La vente des sapins de Noël devrait être autorisée malgré le confinement

Les Norman ou autres épicéas, considérés comme produits "non essentiels", pourront-ils être vendus pour les fêtes ? C'est en tout cas le souhait des producteurs de sapins. Obligés de fermer leur point de vente pendant ce reconfinement, les professionnels du secteur sont dans l'impossibilité d'écouler leurs arbres. Inquiète, la filière réclame des garanties au gouvernement. L'économie repose en effet sur le chiffre d'affaires réalisé en fin d'année. De son côté, l'association française du sapin de Noël naturel rappelle que le mois de novembre est le mois de la coupe du sapin. Les stocks doivent être écoulés au risque d'être brûlés. Un décret attendu Une demande à laquelle le ministre délégué aux PME a répondu : Alain Griset a proposé au Premier ministre Jean Castex de mettre en place des "points de distribution nécessaires pour qu'ils puissent écouler leurs marchandises". Parmi ces points : les jardineries, les marchés plein vent et les parkings des grandes surfaces. Le mobilisation a donc payé. Les professionnels attendent la sortie, d'ici quelques jours, du décret qui autoriserait la vente par les canaux de la grande, moyenne et de la petite distribution.