Vente de jeux d’argent aux mineurs : le gouvernement veut sévir !

Le gouvernement profite de la privatisation imminente de la Française des jeux (FDJ) pour toiletter la régulation des jeux d’argent et renforcer la prévention de l’addiction. Un double-objectif matérialisé dans l’ordonnance “réformant la régulation des jeux d’argent et de hasard”, parue au Journal officiel le 3 octobre dernier. Entre autres avancées, ce texte prévoit la création d’une autorité unique et indépendante pour réguler l’ensemble des jeux d’argent, l’extension de la consultation des fichiers d’interdits de jeux aux points de vente FDJ et PMU, ainsi que le changement d’assiette fiscale des mises vers le produit brut pour les paris sportifs.

Pour lutter contre les entorses à la législation des mineurs dans les 30.000 points de vente FDJ et PMU, le ministère de l’Economie, qui a piloté la réforme, aurait également décidé de mettre la pression sur les détaillants. Si aucune mesure en ce sens n'apparaît dans la nouvelle législation, “le gouvernement s’est engagé à pénaliser la vente de jeux aux mineurs dans les points de vente”, affirme la députée Olga Givernet (LREM) - associée à la réforme - dans un communiqué.

Le contrôle d'identité automatique en cas de doute

Comme c’est déjà le cas pour les cigarettes, le buraliste s’exposera sans doute bientôt à une amende s'il accepte de vendre des tickets à gratter ou une grille de loto à l’un de ses clients mineurs. “Mettre des jeux d’argent dans les mains d’un mineur, c’est l’exposer précocement au risque d’addiction”, commente Olga Givernet, co-auteure - avec l’élu socialiste Régis Juanico - d’un rapport sur la régulation des jeux d’argent, dont les principales pistes ont été reprises dans la réforme.

Outre une meilleure protection des mineurs, cette pénalisation permettra aux détaillants de se sentir plus “légitimes” pour réclamer une pièce d’identité à leurs jeunes clients. Comme ils en ont pris l'habitude s'agissant de la vente de tabac... “Les clients comprennent que le détaillant doit se prémunir face à la verbalisation

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pénurie de médicaments : le gouvernement veut sanctionner les laboratoires
Indemnités des maires : le sénat corrige le barème de revalorisation du gouvernement
Du chatbot aux jeux vidéo, 3 start-up à suivre
Le record d'amendes que le gouvernement compte infliger aux automobilistes en 2020
Réforme des retraites : le gouvernement veut prendre en compte la dangerosité du métier de policier