Vente d'armes des États-Unis à Taipei: «Taïwan est un enjeu stratégique à tout point de vue»

Les États-Unis ont annoncé vendredi 2 septembre la vente pour 1,1 milliard de dollars d'armes à la République de Chine, c'est-à-dire à Taïwan. La République populaire de Chine, qui considère l'île comme une partie de son territoire, a immédiatement demandé à Washington de renoncer. Pourquoi un tel engagement des États-Unis ? Pour quels risques d'escalade ? Entretien avec le politologue et sinologue Stéphane Corcuff, spécialiste du détroit de Taïwan.

RFI : La Chine a exigé l'annulation du contrat d'armement conclu entre les États-Unis et Taïwan vendredi 2 septembre. Que faut-il tirer comme conclusion de ces nouvelles ventes d’armes à Taipei, qui suscitent l’ire de Pékin ?

Stéphane Corcuff : Cela confirme une tendance que l'on voit depuis la toute fin de la période Trump, et qui est confirmée par la présidence Biden. Les Américains ne s'embarrassent plus des précautions diplomatiques qui étaient induites auparavant par leur politique d'« une seule Chine ». Ils décident de rendre des visites plus officielles à Taïwan et de prendre en main, de manière plus claire, la question militaire, dans la mesure où la Chine est en train d'augmenter sa pression militaire dans le détroit de Taïwan.

►À écouter : Taïwan : vers un prochain conflit majeur ?


Lire la suite sur RFI