La vente du Cèdre bleu à Sarcelles est actée

Maïram Guissé

Avec la participation de l’Etablissement public foncier d’Ile-de-France, la mairie va devenir propriétaire de ce site de 8 ha, cédé par la ville de Paris pour 12 M€. Le lieu devrait accueillir notamment des arts et des personnes âgées.


Le Cèdre bleu va bientôt revenir à la ville de Sarcelles. Ce mardi soir, lors du conseil municipal, les élus de la majorité ont en effet adopté la délibération concernant l’acquisition de la partie château, de la chapelle et du parc. Pour la majorité, il s’agit d’une belle opération qui marque la fin de plusieurs années de discussions, parfois houleuses avec la mairie de Paris, propriétaire de ce site de 8 ha. Celle-ci évaluait la valeur du Cèdre bleu à 15 M€. Finalement le coût du rachat total s’élève à 12 M€. Pour ce rachat, un protocole sera signé entre l’Etablissement public foncier (EPF) d’Ile-de-France - qui se portera acquéreur - le centre d’action sociale de la ville de Paris et la commune de Sarcelles

L’opposition (LREM-UDI) s’est abstenue, estimant que « la ville est perdante », fustige Chantal Grolier (UDI), qui regrette également « une convention floue ». L’Etablissement public foncier (EPF) d’Ile-de-France se portera acquéreur. « C’est une convention bénéfique pour la ville, insiste Annie Péronnet, maire (PCF). L’EPF, qui dépend de la région, va nous revendre le Cèdre bleu pour 5 M€. C’est une bonne opération. »


-

LP

Dès 2015, année de la fermeture définitive de l’ancienne maison de retraite, en dépit de la mobilisation, le député et ancien maire François Pupponi avait part de son souhait d’acquérir ce « patrimoine de Sarcelles ». Cette future acquisition permettra à la commune de maîtriser l’usage de ce lieu, la ville ayant déjà dénoncé les récentes « réquisitions unilatérales » de la mairie de Paris pour en faire un centre d’hébergement d’urgence.

Un pôle de culture et de solidarité

Sarcelles veut désormais se tourner vers l’avenir et a rappelé son projet pour ce site. « Nous souhaitons y installer un pôle culturel, (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

RER A : trafic interrompu entre Conflans et Cergy après un sabotage
Fermeture du viaduc de Gennevilliers sur l’A15 : ça va durer
A15 : le viaduc de Gennevilliers toujours fermé, par où passer ?
Roissy : faut-il interdire les avions les plus bruyants la nuit ?
Garges-lès-Gonesse : les lycéens rivalisent d’éloquence pour « entrer » à HEC