La vente des autotests Covid-19 autorisée hors pharmacies jusqu'au 31 janvier

·1 min de lecture

Selon un arrêté publié mardi au Journal officiel, la vente d'autotests pour dépister le Covid-19 a été autorisée "à titre exceptionnel et jusqu'au 31 janvier 2022", alors que la grande distribution réclamait cette libéralisation depuis le printemps dernier.

La vente d'autotests pour dépister le Covid-19 a été autorisée hors pharmacies "à titre exceptionnel et jusqu'au 31 janvier 2022", selon un arrêté publié mardi au Journal officiel, une libéralisation réclamée par la grande distribution depuis le printemps dernier. La vente des autotests antigéniques était jusqu'à présent limitée aux pharmacies, qui militaient pour en garder le monopole, se justifiant par leur rôle de conseil.

Une demande datant d'avril

Plusieurs patrons de la grande distribution avaient réclamé de pouvoir en vendre en avril et étaient repartis en campagne ces dernières semaines, avec la cinquième vague de coronavirus, estimant que cela pourrait constituer une arme de plus pour lutter contre la propagation du virus. Certaines grandes enseignes, parmi lesquelles E.Leclerc ou Lidl, affirment avoir déjà des autotests en stock.

Retrouvez cet article sur Europe1

VIDÉO - Covid-19: l'exécutif adopte de nouvelles mesures face à "un film sans fin"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles