Venise : l'entrée en vigueur de la taxe contre le surtourisme repoussée à 2023

Venise : l'entrée en vigueur de la taxe contre le surtourisme repoussée à 2023

Venise a annoncé reporter à l'année prochaine la mise en place de son droit d'entrée pour les visiteurs d'un jour. Ce changement intervient à la toute dernière minute, car les autorités de la Sérénissime avaient assuré que ce système devait être mise en place en juin 2022. Mais, les services de la ville ont voté, le 12 mai dernier, le report de l'introduction de ce droit d'entrée au début de l'année 2023.  L'objectif affiché de cette mesure est de limiter le nombre de visiteurs dans le centre historique de la ville et de lutter contre le surtourisme.

Pourquoi Venise introduit-elle une taxe de séjour pour les touristes ?

Les autorités de la ville italienne avaient annoncé la décision d'introduire un droit d'entrée après que la ville, célèbre pour ses canaux, a été littéralement inondée de visiteurs pendant le week-end de Pâques.

Elles ont déclaré que cette taxe était nécessaire pour limiter le nombre excessif de touristes journaliers visitant le centre historique de Venise.

Cette "taxe touriste" était déjà en préparation avant la pandémie de coronavirus. Mais, elle avait été reportée en raison des restrictions de voyage imposées par le COVID.

Au printemps, le nombre de visiteurs ayant retrouvé son niveau d'avant la pandémie, le conseil municipal vénitien avait alors décidé de relancer le processus.

Cette décision fait suite à l'interdiction des bateaux de croisière à Venise, imposée l'été dernier, et à l'introduction d'un système de vidéosurveillance qui contrôle le flux de touristes dans les rues de la ville.

Avant la pandémie, la ville lagunaire était confrontée à un nombre de touristes quasi insoutenable. En haute saison, jusqu'à 110 000 personnes visitaient la ville en une seule journée, dépassant de loin la population résidente qui s'élève actuellement à environ 50 000 personnes.

Si les caméras de surveillance ont été assimilées à des mesures "big brother", les habitants de Venise réclament depuis des années une réglementation plus stricte pour encadrer l'afflux touristiques.

Qui devra payer ce droit d'entrée ?

Canva
Le pont du Rialto est l'un des monuments les plus emblématiques de Venise. - Canva

Le droit d'entrée sera applicable aux personnes qui ne resteront qu'une journée à Venise pour la visiter . Les voyageurs réservant une nuit dans un hôtel du centre historique seront exemptés de ce coût supplémentaire car ils paient déjà une taxe municipale pouvant atteindre 5 euros par nuit.

Les résidents, les étudiants et les navetteurs n'auront pas non plus à payer pour entrer dans la ville.

A Venise, les autorités et les habitants espèrent que ce système de réservation et le droit d'entrée permettront de réguler le nombre de touristes dans le centre historique, notamment ceux qui ne restent que pour la journée.

Quel est le montant de la taxe de séjour à Venise ?

À partir de 2023, les visiteurs d'un jour à Venise devront réserver leur visite et payer un droit d'entrée en utilisant une application de réservation dédiée. Le coût variera de 3 € en basse saison à 10 € les jours de grande affluence. Il est également prévu d'installer des tourniquets électroniques aux points d'accès à la ville.

Quand la taxe sera-t-elle introduite ?

Le conseil municipal de Venise a annoncé que la taxe d'entrée (contributo di Accesso en italien) entrera en vigueur à partir du 16 janvier 2023.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles