Comment venir au bureau en short sans avoir l'air d'aller à la plage

Non, le short de bain au bureau n'est pas la meilleure option. (Photo: DBenitostock via Getty Images)
Non, le short de bain au bureau n'est pas la meilleure option. (Photo: DBenitostock via Getty Images)

Non, le short de bain au bureau n'est pas la meilleure option. (Photo: DBenitostock via Getty Images)

MODE - Il fait chaud, il fait même très chaud. Comme l’a certifié Météo-France, un ”épisode caniculaire précoce” traverse le pays depuis ce mercredi, entraînant des températures supérieures à 30°C un peu partout en France et pouvant même atteindre les 40°C dans certaines régions, comme dans le Sud-Ouest et la vallée du Rhône. Et ce, jusqu’à ce samedi 18 juin.

Les conditions de températures et d’humidité étant potentiellement dangereuses, les spécialistes conseillent à celles et ceux qui exercent une profession exposée au soleil de limiter leur activité physique. Pour les autres, derrière leur bureau, un autre casse-tête se joue. Comment s’habiller pour éviter de suer à grosses gouttes sous son costume?

Deux possibilités s’offrent à nous. La première, c’est de jouer sur les matières, les textiles et la coupe. La seconde? Elle est simple. C’est venir en short.

Attention, ce n’est pas possible dans toutes les entreprises. Alors même que le Code du travail interdit à une entreprise d’imposer des contraintes vestimentaires qui pourraient être discriminatoires, certains employeurs peuvent inscrire des obligations d’habillement selon la nature des missions pour soigner l’image de marque de l’entreprise, comme lors d’un rendez-vous avec un client. Ces obligations, si elles existent, peuvent être mentionnées dans le contrat de travail.

Mais voilà, quand elles sont absentes, c’est souvent le regard des autres et les mœurs au bureau qui nous refrènent sur le port du short. Il “peut donner un côté débraillé, nous rappelle Dinah Sultan, styliste du bureau de tendances Peclers Paris. Ça rappelle les vacances, les loisirs. C’est un vêtement qui n’évoque pas le cadre professionnel.”

Quid du pantacourt?

Chez les hommes, en tout cas. Car contrairement au leur, le vestiaire féminin dispose d’un plus large éventail de choix en la matière, des modèles plus “acceptables” professionnellement, “un peu bohème ou à pince”, selon l’experte. Ceci étant, rien n’est impossible. De fait, comment choisir son short, quand on est un homme, pour ne pas avoir l’air de filer faire bronzette à la plage? Dinah Sultan a quelques conseils.

À commencer par la matière. On évite les textiles techniques, comme ceux d’un maillot de bain. Exit, aussi, les articles dits “outdoor”. La styliste prend l’exemple des shorts de randonnée et les shorts cargos, ces modèles très en vogue dotés de multiples poches latérales. Quid du jean? “C’est ok”, assure la spécialiste, à condition qu’il ne soit pas filoché ni délavé, mais plutôt dans des toiles brutes.

Concernant la longueur (et c’est sans surprise), le pantacourt est persona non grata. “Esthétiquement, ce n’est pas très moderne. Il met l’accent sur le mollet, il ne dévoile pas la jambe”, estime la professionnelle de la mode. Mieux vaut privilégier un short qui tombe au-dessus du genou, pas trop haut.

Chaussettes ou pas?

Pour ce qui est de la couleur, il y a débat. Pour certains, il faut qu’il soit bleu, gris ou noir, comme la couleur de la plupart des costumes. Dinah Sultan, elle, n’est pas de cet avis. “Si le short est autorisé au bureau, c’est sans doute exceptionnel dans l’année. C’est donc l’occasion d’en profiter pour rendre plus “casual” ce moment au bureau et d’accepter que ce ne soit pas aussi formel qu’en costume”, suggère-t-elle.

Pourquoi pas du beige, un bleu délavé, du lavande, un jaune un peu “acidifié” et même du vert sapin? “Selon moi, il n’y a pas de limite. Il faut savoir se faire plaisir”, ajoute la connaisseuse.

Il n’y plus qu’à déterminer le reste. En haut, la veste de costume fonctionne. Un tee-shirt, aussi. Le mieux, selon Dinah Sultan, c’est d’en choisir un de couleur uni et à col rond. De plus, dans un coton épais, ”à l’aspect assez lourd et compact”, mais qui ne tient pas forcément plus chaud Et pour le bas, chaussettes ou pas? Le pied nu est accepté dans les mocassins. La socquette, elle, est complètement tolérée pour les autres chaussures, même si la paire de chaussettes classiques délimite nettement plus la jambe, d’après la styliste. Vous voilà prêt, paré et habillé. Dernière recommandation: s’hydrater.

À voir également sur Le HuffPostEnvie d’un café glacé en pleine canicule? Testez cette astuce

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles