Du venin de serpent contre les hémorragies ?

·2 min de lecture
Le Fer de lance commun fait partie des serpents les plus venimeux d'Amérique du Sud

Des chercheurs canadiens ont développé un pansement insolite qui arrête les saignements potentiellement mortels en quelques secondes seulement.

C’est un remède qui ne devrait pas plaire à ceux qui souffrent d’ophiophobie, la peur des serpents. Et pourtant, il pourrait faire des miracles. Des scientifiques de l'Université Western, au Canada, ont découvert que le venin d’un amphibien pouvait servir à créer un dispositif médical redoutable pour stopper les hémorragies.

L’équipe de Kibret Mequanint, l’auteur principal de cette étude publiée dans Science Advances, a travaillé sur le venin du Fer de lance commun (Bothrops atrox), qui fait partie des serpents les plus venimeux d'Amérique du Sud. Et plus particulièrement sur une enzyme de coagulation appelée batroxobine.

Vidéo. Dr Christian Recchia sur le saignement de nez chez l’enfant : "Attention, faites-lui pencher la tête vers l’avant et pas en arrière car cela peut provoquer un évanouissement"

Un temps de coagulation de 45 secondes

Les chercheurs ont transformé l'enzyme pour en faire un pansement sous forme de gel. "Lors d’un traumatisme, d’une blessure ou d’un saignement important, le gel peut être appliqué en pressant simplement le tube et en projetant une lumière pendant quelques secondes à l’aide d’un téléphone portable par exemple", détaille le Pr Mequanint.

L'équipe a testé le gel sur des coupures profondes de la peau, après une rupture de l'aorte et dans d’autres situations considérées comme des cas d’urgence vitale. Ce produit aurait une force adhésive 10 fois supérieure à la colle de fibrine clinique sur laquelle les chirurgiens s’appuient déjà. Le temps de coagulation du sang est également beaucoup plus court, le passant de 90 secondes pour la colle de fibrine à 45 secondes pour la nouvelle "super colle" de venin de serpent.

Ce gel facile d’application et facile à transporter pourrait notamment être utilisé par les secouristes après un accident de voiture ou pour fermer des plaies qui ne nécessitent pas de points de suture.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles