La Vengeance dans la peau (TMC) : 6 choses à savoir sur l’anti-James Bond

UNIVERSAL STUDIOS

Son nom est Bourne, Jason Bourne. Il a les mêmes initiales que le célèbre agent britannique et que l’Américain Jack Bauer (24 heures chrono). Comme Bond et Bauer, Bourne, héros imaginé dans les années 80 par Robert Ludlum, est une machine de guerre créée par son gouvernement. Sa spécifi cité ? Il souffre d’amnésie, suite à une mission qui a mal tourné. Dans ce troisième volet, l’ex-agent de la CIA tente de découvrir son identité et de démasquer l’organisation secrète qui le manipule…

Plus réaliste que James Bond

« Bourne, c’est l’anti-Bond ! », plaide Matt Damon. Alors que 007 est sûr de lui, macho et sans états d’âme, Bourne est nuancé et torturé. Capable de tuer, mais aussi de se sentir coupable après. Dans les combats, pas de gadgets, il terrasse ses adversaires avec des armes de fortune : stylos, magazines roulés, tranches de livres. Pas de smoking sur mesure ni d’Aston Martin, Jason porte des tee-shirts H&M, des Levis 501 et conduit une Austin Mini…

Un homme presque ordinaire.

En 2002, après le carton de La Mémoire dans la peau (214 millions de dollars dans le monde), les producteurs de Bond ont, d’ailleurs, décidé de tout revoir. En 2006 pour Casino Royale : nouvel acteur, Daniel Craig, moins de gadgets et des bagarres non simulées. Et on retrouvait, parmi les techniciens, les mêmes que pour Bourne. Le monde est petit !

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi