Cette vengeance douce-amère contre son mari va sûrement la mener au divorce

Il y a des disputes qui sont inévitables au sein d'un couple. Et la plupart du temps, cela tourne autour des taches ménagères. Le lave-vaisselle qui n'a pas été vidé, le linge qui traîne au sol depuis plusieurs jours, l'aspirateur qui n'a pas été passé ou encore la poubelle qui déborde... Avoir l'impression de toujours tout faire, sans l'aide de son compagnon, est une véritable charge mentale. Alors lorsque le mari de Lindsay Donnelly lui a reproché de ne rien faire dans la maison, la jeune femme s'est immédiatement sentie blessée par cette remarque. Originaire du Connecticut, elle a décidé de se venger et de lui donner une bonne leçon. Le 3 juin dernier, elle a décidé de ne plus rien nettoyer, ni ranger, pendant deux jours. Une vengeance qu'elle a partagée sur son compte TikTok.

Une vengeance qui fait le buzz sur TikTok

Sur la vidéo publiée, elle décide de montrer sa maison en désordre depuis qu'elle a décidé de faire une mini-grève du ménage. Entre les jouets de ses enfants qui s'accumulent sur le sol de sa cuisine, sa salle à manger qui n'est pas débarrassée, la vaisselle sale dans l'évier ou encore la montagne de vêtements sales qui débordent dans le salon, Mr Propre pourrait bien faire une crise cardiaque. Sans même le vouloir, cette vidéo de Lindsay Donnelly a fait le buzz et a suscité de nombreuses réactions. Au total, elle a cumulé plus de 15 millions de vues ! Une situation dans laquelle beaucoup de monde se reconnaît. Certains (...)

Lire la suite sur Closer

Cancer de Kate Middleton : la princesse absente de l’anniversaire de William ? La séparation semble actée
François Hollande futur Premier ministre ? La réponse floue de l’ancien président sème le doute
Gabriel Attal : cette question intime de Yann Barthès qui l’a particulièrement dérangé
Mort de Françoise Hardy : “pas Hallyday ni Delon”, ce qu’elle ne voulait pas faire subir à Thomas Dutronc
Disparition de Lina dans le Bas-Rhin : nouvelle révélation sur sa plainte pour viol, "elle ne pouvait pas…"