Venezuela : la vie des patients dialysés en danger

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Quinze patients souffrant d'insuffisance renale sont morts au Venezuela, faute de dialyse. Le pays est confronte, depuis jeudi dernier, a une geante panne d'electricite.

Selon les informations communiquées par l'ONG Codevida à l'AFP, au moins quinze patients souffrant d'insuffisance rénale sont décédés au Venezuela, depuis le début de la panne jeudi en fin d'après-midi. Parmi les 10 200 patients identifiés à travers le pays, au moins 3 000 dépendent, pour leur survie, de trois dialyses par semaine, assure Francisco Valencia, directeur de l’ONG Codevida.

Quelques minutes de dialyse

"Je suis venu tenter ma chance, et grâce à Dieu j'ai eu du courant". Depuis cinq ans, Alfredo, 23 ans, dépend d’un rein artificiel. Après trois jours sans dialyse, le jeune homme avait la bouche sèche et des nausées. Dimanche, il a profité d’un bref rétablissement du courant pour se soigner.

Vendredi, Alfredo avait eu à peine 30 minutes de traitement avant une nouvelle panne électrique. Comme les 39 autres patients ce jour-là, il avait du repartir chez lui et affronter l’obscurité. "Beaucoup d'entre nous étaient gonflés d'oedèmes, c'était affreux", confie Alfredo, qui vit avec sa grand-mère dans un quartier pauvre de l'ouest de Caracas. "J'étais inquiète parce qu'il n'arrivait absolument pas à uriner", confie la veille dame, Delma Vargas.

Alex est arrivé au centre à peine une heure après Alfredo et n'a eu droit qu'à dix minutes de branchement avant que la machine ne cesse de fonctionner dimanche, stoppée net par une nouvelle panne au Centre de néphrologie Romulo Gallegos. Sa mère, Ninoska Arellano, l'a amené en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi