Saisie du siège du journal d’opposition vénézuélien El Nacional, condamné en justice

·2 min de lecture

Le siège du journal El Nacional, critique du gouvernement Maduro, a été saisi, vendredi, par la justice vénézuélienne pour couvrir les 13 millions de dollars de dédommagement dus à un haut responsable du parti chaviste, suite à un procès en diffamation.

Au Venezuela, la justice a entamé, vendredi 14 mai, la saisie du siège du journal El Nacional, critique du gouvernement Maduro, pour couvrir les 13 millions de dollars de dédommagement qu'un tribunal lui a ordonné de verser à un haut responsable chaviste, à la suite d'un procès en diffamation.

"La dictature de Nicolas Maduro s'empare du siège du journal vénézuélien El Nacional", a tweeté le directeur du journal, Miguel Henrique Otero, citant le portail argentin d'information Infobae.

En avril, la justice vénézuélienne avait condamné le quotidien à verser 13,4 millions de dollars pour avoir causé un "grave préjudice moral" à Diosdado Cabello, l'une des principales figures du pouvoir chaviste, député et numéro deux du Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV) au pouvoir.

Plainte du numéro deux du parti de Maduro

Cette condamnation est la suite judiciaire d'une plainte déposée en 2015 par Diosdado Cabello contre El Nacional à la suite de la reproduction d'un article du journal espagnol ABC qui le liait au trafic de drogue. Parallèlement, il avait porté plainte contre ABC en Espagne et le Wall Street Journal aux États-Unis. Ces deux plaintes ont été rejetées.

"Le processus de paiement du dédommagement a commencé", s'est félicité sur Twitter Diosdado Cabello.

El Nacional, journal emblématique fondé en 1943 par l'écrivain vénézuélien Miguel Otero Silva, a cessé de circuler en édition imprimée en décembre 2018, après 75 ans d'histoire, dont deux décennies d'opposition aux gouvernements d’Hugo Chavez (1999-2013) et de son successeur Nicolas Maduro.

Selon l’ONG vénézuélienne Espacio Publico, plus d'une centaine de médias ont fermé depuis l'arrivée au pouvoir de Nicolas Maduro. Ce dernier accuse certains médias de servir les complots de l'opposition pour le renverser.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles