Venezuela : quatre questions sur l'influence des Etats-Unis dans la crise

franceinfo
Les Etats-Unis ont très vite soutenu l'opposant Juan Guaido, président par intérim autoproclamé, face à Nicolas Maduro, le successeur d'Hugo Chavez. Pourquoi ce choix ? Explications.

Autoproclamé président par intérim du Venezuela, l'opposant Juan Guaido a reçu le soutien, dès le 23 janvier, des Etats-Unis. Une cinquantaine de pays, dont le Canada et la France, leur ont emboîté le pas et ont reconnu le président du Parlement comme chef de l'Etat légitime pour organiser une nouvelle élection présidentielle, aux dépens de Nicolas Maduro. En réaction, la Chine et la Russie ont critiqué les "ingérences" des pays occidentaux dans les affaires du Venezuela et la Bolivie a même dénoncé "un coup d'Etat promu par les Etats-Unis".

Dans une interview à la chaîne CBS, dimanche 3 février, le président américain Donald Trump a par ailleurs affirmé que "toutes les options [étaient] sur la table" en réponse à une question sur une éventuelle intervention militaire au Venezuela. Ce à quoi l'opposant Juan Guaido a répondu positivement, se disant prêt, dans un entretien à l'AFP, vendredi 8 février, à autoriser si nécessaire l'armée américaine à agir pour forcer le leader chaviste Nicolas Maduro à quitter le pouvoir et mettre fin à la crise humanitaire. Une position qui interroge sur l'influence des Etats-Unis dans la situation vénézuélienne.

Comment les Etats-Unis mettent-ils la pression sur le Venezuela ?

Outre le soutien affiché au président autoproclamé Juan Guaido, les Etats-Unis ont annoncé des sanctions économiques à l'encontre du régime de Nicolas Maduro. Fin janvier, le secrétaire américain au Trésor a en effet gelé tous les actifs de Petróleos de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi