Venezuela: Nicolas Maduro «choisit ses rivaux» pour la présidentielle, dénonce l’opposition

Au Venezuela et après plusieurs rebondissements, la coalition d’opposition a finalement réussi à enregistrer un candidat pour la présidentielle du 28 juillet : l’ancien ambassadeur et politologue Edmundo Gonzales Urrutia. Les candidats ne pouvaient s’inscrire que jusqu’à ce lundi 25 mars à minuit, mais le Conseil national électoral lui a accordé un délai. L'opposition accuse le président Maduro de choisir ses rivaux à la course à la présidentielle.

Il faut dire que celle qui devait être la candidate de l’opposition au Venezuela, l’universitaire Corina Yoris, n’est pas parvenue à s’inscrire dans les temps : elle a expliqué ne pas avoir pu accéder au site internet du CNE ou à ses locaux, le CNE étant souvent accusé d’être aux ordres du pouvoir chaviste.

Mais Corina Yoris n’était elle-même qu’un second choix, mise en avant, il y a quelques jours par celle qui avait remporté la primaire de l’opposition en octobre dernier, Maria Corina Machado. Sa large victoire laissait penser qu’elle pourrait, lors de la présidentielle, rallier derrière elle une opposition vénézuélienne souvent divisée. Mais à la mi-mars, elle était déclarée inéligible, après que le pouvoir l’a accusé de corruption et de soutenir une invasion étrangère, ce qu’elle a toujours nié.


Lire la suite sur RFI