Publicité

Venezuela: l'opposition conteste la décision judiciaire rendant inéligible leur représentante

Au Venezuela, l'opposition réunie au sein de la « Plateforme unitaire » conteste la décision de la Cour suprême d'exclure leur représentante du scrutin présidentiel, Maria Corina Machado. L'élection, prévue en 2024 par l'accord de la Barbade signé par le régime Maduro et l'opposition, est désormais compromise. La plateforme de l'opposition va saisir les parrains de l'accord signé le 17 octobre dernier. Inquiets, les États-Unis disent envisager de réinstaurer les sanctions contre le gouvernement Maduro.

L'accord de la Barbade prévoit que tous les candidats devront être autorisés à participer à condition qu'ils respectent la loi. Pour le négociateur du gouvernement, cela disqualifie les opposants comme Maria Corina Machado déclarés inéligibles par la justice pour irrégularités administratives et trahison, après avoir soutenu les sanctions américaines contre Nicolas Maduro.

Pour Hector Rodríguez, membre de la délégation du gouvernement, « chacun doit assumer ses responsabilités. Appeler à un coup d'État, appeler à un soulèvement militaire, appeler à un blocus, appeler à des sanctions, appeler à l'assassinat est un crime au Venezuela et partout dans le monde. Et celui qui le promeut doit nécessairement en assumer les conséquences. »

À lire aussiVenezuela: gouvernement et opposition signent un accord électoral


Lire la suite sur RFI