Venezuela: Guaido a discuté avec Blinken d'un "retour à la démocratie"

·2 min de lecture
VENEZUELA: GUAIDO A DISCUTÉ AVEC BLINKEN D'UN "RETOUR À LA DÉMOCRATIE"

WASHINGTON/CARACAS (Reuters) - Le chef de l'opposition vénézuélienne Juan Guaido s'est entretenu mardi avec le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken, ont rapporté les services de Blinken, le contact à plus haut niveau de l'administration de Joe Biden avec celui que les Etats-Unis considèrent comme le président légitime du Venezuela.

Juan Guaido, président de l'Assemblée nationale, a invoqué la Constitution pour se déclarer président intérimaire du Venezuela en janvier 2019 en dénonçant une victoire frauduleuse de Nicolas Maduro lors de l'élection présidentielle, une décision reconnue par Washington et plusieurs dizaines de pays.

Le porte-parole du département d'Etat américain a déclaré qu'Antony Blinken a "souligné l'importance d'un retour à la démocratie au Venezuela via des élections libres et équitables".

Dans un communiqué, Ned Price a ajouté que le secrétaire d'Etat américain et Juan Guaido ont discuté des "besoins humanitaires urgents au Venezuela", qui fait face depuis plusieurs années à une profonde crise économique.

Nicolas Maduro, soutenu par l'armée vénézuélienne ainsi que par des alliés dont la Russie et la Chine, décrit Juan Guaido comme un pantin des Etats-Unis cherchant à le déposséder du pouvoir via un putsch.

Juan Guaido a déclaré mardi soir à une chaîne de télévision argentine qu'il s'était entretenu avec Antony Blinken et avec le ministre canadien des Affaires étrangères, Marc Garneau, "dans le cadre du programme d'alliances internationales pour secourir la démocratie au Venezuela".

Un représentant de la Maison blanche a dit récemment à Reuters que l'administration Biden n'était "pas pressée" de lever les sanctions contre le Venezuela imposées par l'ancien président Donald Trump, mais qu'elle pourrait envisager de les assouplir si Nicolas Maduro venait à prendre des mesures montrant qu'il est prêt à négocier avec sérieux avec l'opposition.

(Eric Beech à Washington, Brian Ellsworth et Mayela Armas à Caracas; version française Jean Terzian)