Venezuela: deux avions militaires russes sont arrivés à Caracas

Deux avions militaires russes sont arrivés ce week-end à Caracas, avec à leur bord 99 militaires et 35 tonnes de matériel.Après l'atterrissage des deux appareils militaires russes à l'aéroport international de Caracas, ni le gouvernement de Nicolas Maduro ni l'ambassade de Russie au Venezuela n'ont fait la moindre déclaration. Aucune information n'a circulé sur la raison de la présence de militaires russes sur le sol vénézuélien. Pas plus de détails sur la nature des 35 tonnes de matériel livré par Moscou à ses alliés chavistes. L'agence russe Sputnik assure seulement que ces vols n'ont « rien de mystérieux » mais qu'ils avaient été effectués « dans le cadre de la coopération technique et militaire » entre les deux pays.Nicolas Maduro dénonçait ce week-end un projet d’assassinatEn décembre dernier, Moscou et Caracas avaient en effet annoncé la relance de cette coopération dans le but de renforcer les capacités de défense du Venezuela contre d'éventuelles attaques. Deux bombardiers russes TU-160, capables de transporter des armes nucléaires, avaient alors participé à des exercices militaires conjoints au Venezuela.Ce week-end, une heure seulement avant l'arrivée des deux avions militaires russes, Nicolas Maduro avait accusé l'opposition de préparer un plan pour l'assassiner. Accusation immédiatement rejetée par le président par intérim autoproclamé Juan Guaido, qui a dénoncé une nouvelle tentative de diversion du régime en place.

Deux avions militaires russes sont arrivés ce week-end à Caracas, avec à leur bord 99 militaires et 35 tonnes de matériel.

Après l'atterrissage des deux appareils militaires russes à l'aéroport international de Caracas, ni le gouvernement de Nicolas Maduro ni l'ambassade de Russie au Venezuela n'ont fait la moindre déclaration. Aucune information n'a circulé sur la raison de la présence de militaires russes sur le sol vénézuélien. Pas plus de détails sur la nature des 35 tonnes de matériel livré par Moscou à ses alliés chavistes. L'agence russe Sputnik assure seulement que ces vols n'ont « rien de mystérieux » mais qu'ils avaient été effectués « dans le cadre de la coopération technique et militaire » entre les deux pays.

Nicolas Maduro dénonçait ce week-end un projet d’assassinat

En décembre dernier, Moscou et Caracas avaient en effet annoncé la relance de cette coopération dans le but de renforcer les capacités de défense du Venezuela contre d'éventuelles attaques. Deux bombardiers russes TU-160, capables de transporter des armes nucléaires, avaient alors participé à des exercices militaires conjoints au Venezuela.

Ce week-end, une heure seulement avant l'arrivée des deux avions militaires russes, Nicolas Maduro avait accusé l'opposition de préparer un plan pour l'assassiner. Accusation immédiatement rejetée par le président par intérim autoproclamé Juan Guaido, qui a dénoncé une nouvelle tentative de diversion du régime en place.