Vendeurs à la sauvette : l'adjoint au tourisme à la mairie de Paris estime qu'ils font « partie du paysage »

Frédéric Hocquard, adjoint à la mairie de Paris, chargé du tourisme, a abordé la question de la sécurité autour de la tour Eiffel en prévision des Jeux olympiques de 2024. Dans les colonnes du Parisien, lundi 19 février, l'élu EELV a souligné la présence habituelle des vendeurs à la sauvette autour du monument, les considérant comme faisant « quasiment partie du paysage ». « Si vous arrivez au pied de la tour Eiffel et que vous n'avez pas un joueur de bonneteau et un vendeur à la sauvette, il vous manque quelque chose », a-t-il estimé. Selon lui, une étude auprès des visiteurs aurait démontré que ces marchands ambulants ne représentaient qu'« une nuisance très faible », avec d'autres préoccupations plus importantes telles que la foule, l'attente aux ascenseurs ainsi que la crainte d'une bousculade ou d'un attentat.

Frédéric Hocquard a admis la nécessité de renforcer la sécurité, bien que le Champ-de-Mars, « un condensé de tout ce qu'on peut avoir à Paris », ne soit pas considéré « comme une zone où il y a une délinquance forte ». L'adjoint au tourisme a comparé la situation à d'autres endroits de la capitale, comme Châtelet ou la gare du Nord, soulignant que des interventions policières plus importantes seraient mises en place pendant les Jeux olympiques. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a également affirmé qu'il y aurait un renforcement de la présence policière et des contrôles, notamment contre la vente à la sauvette, sur le Champ-de-Mars.

À lire aussi Anne Hidalg...


Lire la suite sur LeJDD