Vendée : alors qu'elle partait en promenade avec son chien, l'animal se fait tuer d'une balle en pleine tête

L'animal, un croisé malinois âgé d'un an et demi, a été abattu juste devant l'entrée de la propriété du voisin (Photo : Getty Images/500px) (Getty Images/500px)

Meurtrie, la propriétaire de l'animal affirme qu'il s'agit d'un acte délibéré commis par un voisin de la personne chez qui elle logeait.

Ses vacances qui s'annonçaient très tranquilles ont tourné au drame en un instant. Une jeune femme originaire de Dordogne qui séjournait chez un ami dans le village du Champ-Saint-Père (Vendée) a vécu une terrible mésaventure ce mardi 3 janvier. Alors qu'elle s'apprêtait à partir en promenade avec ses deux chiens, l'un des animaux a été abattu par un habitant de la commune.

Comme le rapporte Ouest France, la jeune femme venait de sortir de la maison de son ami avec ses chiens lorsqu'elle s'est rendue compte qu'elle avait oublié sa veste. Elle est donc retournée à l'intérieur avec l'une des bêtes, l'autre restant dehors, sur le sentier. "Quelques secondes plus tard, j'ai entendu un coup de feu, décrit la jeune femme. Je ne me suis pas inquiétée, il était sage et calme."

Le voisin affirme que le chien était entré dans sa propriété

En revenant sur le chemin, la Périgourdine fait cependant face à une vision d'horreur : son chien Snatch est "allongé sur le sol, une balle dans la tête (...) devant l'entrée de la propriété de l'un des voisins que le chemin longe". Sous le choc, elle va chercher son ami et se présente avec lui à la porte du voisin en question.

Ce dernier leur ouvre, visiblement énervé, et leur explique qu'il a tiré sur l'animal parce qu'il était entré sur son terrain et avait fait peur à ses animaux. "Il nous a dit qu'il en avait marre des clébards, relate la propriétaire de Snatch, toujours citée par Ouest France. Il nous avait déjà croisés en train de promener mes chiens et m'avait déjà menacé en disant qu'il ne voulait pas de chien dans sa propriété."

"Il a pris pour tous les autres"

"Il a raconté qu'un chien s'en était pris à son bétail dans l'année, poursuit la jeune femme, mais ça ne pouvait pas être le mien, je n'habite pas ici. Il a pris pour tous les autres." Après avoir récupéré le corps sans vie de son fidèle compagnon, la vacancière a appelé les gendarmes, qui ont constaté la mort de l'animal et obtenu des aveux du voisin.

Le quotidien régional précise qu'en conséquence, ce dernier sera convoqué devant la justice début mars. "Il ne risque qu'une légère amende", regrette toutefois la propriétaire du défunt canidé, qui pointe une grosse incohérence dans la déposition du suspect : "Selon sa version, le chien est rentré sur sa propriété, il lui a tiré dessus et Snatch aurait marché sur le sentier. Il aurait marché avec une balle dans la tête ?" La jeune femme a expliqué vouloir prendre un avocat pour démontrer que l'animal a bien été abattu en dehors de la propriété.