Vendanges : la qualité sera au rendez-vous, pas la quantité

·1 min de lecture

Il y aura la qualité au détriment de la quantité. Alors que les vendanges ont commencé malgré la crise sanitaire, les chiffres de récolte pourraient être bien plus faibles que les années précédentes à cause des épisodes de gel du printemps dernier. Ce qui n'empêchera pas la qualité d'être au rendez-vous, comme dans les vignobles bordelais.

>> Retrouvez Europe matin en podcast et en replay ici

"Des grosseurs de graines jamais vues"

"On voit quelques impacts de mildiou (une maladie qui affecte les plantes, ndlr), mais le feuillage est très joli. Tout se présente bien aujourd'hui !" Rémi Villeneuve possède 50 hectares de vignes qui ont été frappées par les épisodes de gel massifs. Le vigneron les ausculte quotidiennement. Au château Motte-Maucourt de Saint-Genis-du-Bois en Gironde, où il produit du blanc et du rouge dans l'appellation bordeaux, la vendange ne s'annonce pas si mal.

"J'espère pouvoir faire une moitié de récolte. Le gel a fait des dégâts. On observe cette année des grosseurs de graines que je n'ai jamais connues et elles sont plutôt jolies. Au niveau quantitatif, on ne sait pas trop ce que ça va donner. Mais qualitativement, ça s'est beaucoup amélioré", estime-t-il.

Les exportations en pleine forme

Une vendange donc faible en quantité mais qui s'annonce de très bonne qualité, sur fond de reprise économique insiste Bernard Farges, lui-même vigneron et président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux. "L'export démarre fort. Nous étions partis aussi de ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles